Kevin Durant John Cox
Kevin Durant tente de défendre sur John Cox | Andrej ISAKOVIC / AFP

Rio 2016 - Basket : La Dream trime puis se rassure

Publié le , modifié le

Pour leur second match dans la poule A, les Etats-Unis se sont montrés d'abord très poussifs face au Venezuela avant de se détacher inexorablement pour signer un succès facile (113-69). La Dream Team passera son premier vrai test jeudi prochain face à l'Australie.

Plutôt convaincants face à la Chine pour leur entrée en lice dans la compétition (119-62), les Etats-Unis ont connu quelques ratés à l'allumage face à un surprenant Venezuela. Guidés par John Cox, 10 ans passés sur les parquets français et accessoirement cousin de Kobe Bryant, les Vénézuéliens ont réalisé un petit exploit en tenant en respect la Dream Team lors d'un premier quart temps bouclé sur un étonnant score de parité (18-18). Avec huit pertes de balle au cours de cette période, il était clair que les hommes de Mike Krzyzewski avaient laissé la concentration aux vestiaires. Mais un 30-8 dans le 2e quart-temps est venu apporter un démenti cinglant aux ambitions du Vénézuéla. 

Avec Kevin Durant toujours aussi juste dans sa sélection de shoots (16 points à 5/5), et un duo George-Butler saignant (20 et 17 pts) les USA ont fait parler leur puissance pour maintenir à distance respectable leurs adversaires. DeAndre Jordan s'est régalé dans la raquette adverse en multipliant les dunks alors que Carmelo Anthony a encore canardé de toute part (14 points à 5/11). Au rayon déception, Klay Thomson a confirmé des difficultés déjà entrevues face aux Chinois. L'arrière des Warriors a quitté l'arène avec un piteux 0 sur 5 aux tirs. Un problème de mire qu'il faudra régler avant jeudi et l'affrontement attendu face à l'Australie.

La Dream Team dans ses oeuvres en vidéo :

Julien Lamotte