Klaus Péché C2 rio
Gauthier Klauss et Matthieu Péché ont navigué jusqu'au podium du C2 | Carl DE SOUZA / AFP

Rio 2016 : au bout du suspense le bronze pour Klauss-Péché

Publié le , modifié le

La moisson de médailles continue dans le Canöe. En biplace, le duo français Gauthier Klauss - Matthieu Péché a décroché le bronze du slalom (C2) à Rio. Il y a eu du suspense pour cette 3e place. Les Tricolores ont vu tour à tour leurs rivaux commettre des erreurs. En revanche, les Slovaques et les Britanniques n'ont pas tremblé. L'épreuve a été remportée par Ladislav et Peter Kantar devant David Florence et Richard Hounslow, déjà médaillés d'argent à Londres en 2012.

"On s'est vu quatrième." Une fois la ligne franchie en deuxième position et vu la concurrence qui restait à passer, Matthieu Péché pouvait craindre d'être éjecté du podium olympique. C'était parti pour plusieurs minutes d'angoisse à espérer un miracle. "Déjà c'était dur sur le bateau pour finir la manche, a raconté Gauthier Klauss. On a fait du bon job en étant solide et en faisant une manche propre. On s'est vu hors du podium pendant longtemps, jusqu'à ce que le soulagement arrive. Voilà, c'est le scénario aussi qui fait que la médaille est belle, parce qu'il y avait de gros clients en finale. C'est pas sympa (de compter sur les fautes des adversaires) mais quand il y a une médaille en jeu..."

Le sans-faute a fait la différence car derrière, les Allemands, les Polonais et les Tchèques ont tous laissé des plumes. Seuls les Britanniques Florence-Hounslow passaient devant. "Les Allemands étaient devant nous à un moment mais ils ont moins bien négocié les deux dernières portes assez aléatoires.. l'attente c'était simplement horrible", rajoute Péché. C'est la loi du sport et ça a souri aux Bleus. On ne va pas s'en plaindre. Surtout pour ce couple qui avait vu ses espoirs brisés à Londres.

"Quand on regardera derrière tout ce qui a été fait, cette médaille elle vaut de l'or", ajoute Péché, qui comme son compère a commencé enfant dans le club d'Epinal. Car il leur en fallu du courage pour se remobiliser après l'énorme coup de blues de Londres où encore en course pour une médaille, ils avaient vu tout s'écrouler en touchant une porte à quelques encablures de l'arrivée. Les Vosgiens, tous deux âgés de 28 ans, n'ont certes pas réussi à succéder au duo Franck Adisson/Wilfrid Forgues, seul équipage tricolore champion olympique de la spécialité, en 1996 à Atlanta, mais ils ont apporté à la France une deuxième médaille en slalom après l'or remporté par le Marseillais Denis Gargaud en C1.

Le podium olympique du C2

Or: Slovaquie (Ladislav Skantar, Peter Skantar)
Argent: Grande-Bretagne (David Florence, Richard Hounslow)
Bronze: France (Matthieu Peche, Gauthier Klauss)

VIDEO : Le bronze de Klauss - Péché