Mayer
Kevin Mayer en argent à Rio ! | EDDY LEMAISTRE / 2PIX-EL / DPPI media

Rio 2016 - Athlétisme : Kevin Mayer, l'argent au bout du décathlon

Publié le , modifié le

Kevin Mayer, 24 ans, a réalisé un petit exploit à Rio. En remportant la médaille d’argent du décathlon (8834 pts, nouveau record national), il est devenu le premier Français depuis Ignace Heinrich en 1948 à terminer sur le podium de la discipline aux Jeux Olympiques. Une performance qui aurait pu être encore plus folle s’il était parvenu à battre Ashton Eaton (8893 pts, soit 59 d’avance finalement), tenant du titre et recordman du monde, qu’il a mis sous pression jusqu’au bout des dix épreuves.

Il est un peu plus de 19h30, heure française, ce jeudi après-midi, quand Ashton Eaton s’élance du bout du sautoir, perche en main. L’Américain, recordman du monde du décathlon (9045 pts), a passé 4.70 à sa première tentative et s’attaque à une barre 20 centimètres plus haute. C’est son troisième essai. Il le réussit, sans problème cette fois. Sans le savoir à ce moment-là de la journée, Eaton, 28 ans, vient de réaliser, sous haute pression, le saut qui lui permet de conserver son titre olympique.

Car dans son sillage, un jeune Français lui souffle alors dans la nuque. Cherche à le gratter « jusqu'à la moelle », comme il l’affirmait à l’issue de la première journée. À la perche, comme au 100m, au poids (en extérieur) et au 400m dans ce décathlon, Kevin Mayer, 24 ans, bat son record personnel (5m40). Une barre qui lui aurait permis de rattraper et même doubler Eaton au général, si celui-ci avait manqué ce fameux dernier essai à 4m90. Au javelot, l'Américain est à nouveau poussé dans ses retranchements. Mais il s’accroche et conserve 44 points d’avance avant le 1500m.

Ashton Eaton, légende parmi les rois

Dans cette ultime course, Mayer doit devancer son rival d'un peu plus de six secondes pour le dépasser au classement général. D'entrée il tente de l'attaquer. Prend quelques mètres d’avance. Mais Eaton, plus performant sur cette distance, sait ce qu’il doit faire pour garder sa médaille d’or. Il se cale sur la foulée du Français, qui ne parviendra jamais à le semer. Dans le dernier tour, le désormais double champion olympique mettra un point d’honneur à dépasser Mayer pour terminer ces deux jours d’épreuves deux secondes et 59 points devant lui. Égalant au passage, au point près, le record olympique du Tchèque Roman Sebrle (8893). Légendaire.

Malgré ce fameux concours de perche qui aurait pu le voir réaliser un exploit historique, Kevin Mayer se contente largement de l’argent (avec 8834 pts), battant au passage le record national de Christian Plaziat (8574 pts) qui datait de 1990. « J’ai travaillé quatre ans pour faire tous ces records, soufflait-il, ému, après sa dernière épreuve. Je n’étais pas sur un nuage, je me suis sorti les doigts à chaque épreuve. Ça fait tellement d’années que je me demande si je vais réussir ces deux jours… C’est incroyable. Maintenant je suis sur un nuage. » Grâce à cette marque Kevin Mayer devient également le sixième meilleur performeur mondial de l'histoire. Et il a le temps de voir plus haut.

Paul Arrivé @Paul_Dejala