Matthew Centrowitz
Matthew Centrowitz a parfaitement mené son 1500m | PEDRO UGARTE / AFP

Rio 2016 - Athlétisme : Centrowitz s'offre l'or et les favoris sur 1500m

Publié le , modifié le

L'Américain Matthew Centrowitz est devenu champion olympique du 1500m en devançant l'Algérien Taoufik Makhloufi et le Néo-Zélandais Nick Willis. Le Kenyan Asbel Kiprop, le grand favori, termine 6e. Sur le 800m féminin, en revanche, la logique a été respectée puisque c'est la Sud-Africaine Caster Semenya qui a été sacrée.

Matthew Centrowitz a parfaitement géré sa course, au contraire d'Asbel Kiprop, qui s'est fait rapidement enfermé dans le paquet avant de devoir fournir trop d'efforts pour revenir en tête en passant par les extérieurs. Dans la dernière ligne droite, le Kenyan n'avait plus assez de forces pour se mêler au sprint, mené par Centrowitz. Ce dernier, contre toute attente, a résisté au retour du champion olympique en titre, Taoufik Makhloufi, pour s'imposer en 3'50''00 contre 3'50''11 pour l'Algérien. C'est le premier titre sur cette distance pour les USA depuis 1908. 

La victoire surprise de Centrowitz :

Semenya touche au but

Caster Semenya, championne du monde 2009 et médaille d'argent à Londres, est devenue championne olympique sur 800m. Facile, la Sud-Africaine s'est détachée dans le dernier virage et a battu son record personnel en 1'55''28. Semenya, athlète intersexuée qui possède un taux de testostérone qui la rapproche des hommes, a devancé la Burundaise Francine Niyonsaba (1'56''49) et la Kényane Margaret Nyairera Wambui (1'56''89).

Semenya a été sous le feu des projecteurs en 2009 à Berlin lors de son titre mondial, décrochée à 18 ans seulement. Son allure avait entraîné une enquête approfondie menée par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) pour déterminer son genre sexuel. Son cas avait abouti à une réglementation spécifique concernant les athlètes intersexuées. Semenya revient au plus haut niveau depuis un an, à la suite de la suspension de la réglementation de l'IAAF concernant les intersexuées, qui l'obligeait à se médicamenter pour réduire son taux de testostérone. Une nouvelle réglementation à ce sujet doit être présentée dans l'année qui vient.

Caster Semenya intouchable :

L'Espagnole Beitia à hauteur d'or

A 37 ans, Ruth Beitia a remporté l'or olympique alors que la triple championne d'Europe (2012, 2014, 2016) avait failli prendre sa retraite il y a peu. Elle devient la plus vieille championne olympique de l'histoire de la hauteur femmes. Grâce à une barre à 1,97 m, elle a devancé sur le podium la Bulgare Mirela Demireva et la Croate Blanka Vlasic.

Rohler, javelot doré

L'Allemand Thomas Röhler s'est s'imposé au lancer du javelot grâce à un jet à 90,30 m à son cinquième essai. Il devance le Kenyan Julius Yego (88,24m) - qui s'est retiré en cours de concours après une blessure à la cheville - et Keshorn Walcott de Trinité-et-Tobago, auteur de 85, 38m.

Julien Lamotte