balle de golf
. | AFP

Rio 2016 : 112 ans après, le golf revient... sans enthousiasme !

Publié le , modifié le

La majorité des têtes d'affiches mondiales du golf ont boudé le tournoi olympique, qui s'ouvre ce jeudi à Rio, pour la première fois depuis 1904. Une désertion qui interroge sur la pertinence de ce sport aux Jeux Olympiques, au lendemain du sacre de figures emblématiques des Jeux.

Hier mercredi, des vétérans ont montré combien l'Olympisme leur était cher, au soir de leur carrière. Le Suisse Fabian Cancellara, 35 ans, et l'Américaine Kristin Armstrong, presque 43 ans, se sont emparés des titres du contre-la-montre en cyclisme. A 27 ans, Kohei Uchimura est entré dans la légende de la gymnastique en devenant le premier à conserver le titre au concours général, depuis Sawao Kato (1968-1972), après son sacre par équipes.

Caïmans et boas en guest-stars ?

Il règnera pourtant une ambiance étrange, une forme d'incongruité, sur les greens du tout nouveau parcours de Barra da Tijuca qui devra donner un nom au successeur du Canadien George Lyon. Il aurait aujourd'hui 158 ans... Car, seuls huit des vingt premiers mondiaux se sont déplacés, la plupart des autres prétextant la crainte du virus Zika, sans convaincre qui que ce soit. Les plus sincères ont reconnu le faible intérêt, à leurs yeux, d'une médaille d'or qui ne vaut rien à côté d'une veste verte du Masters d'Augusta ou d'un Claret Jug du British Open.

En l'absence des quatre meilleurs joueurs du monde -Day, Johnson, Spieth et McIlroy-, c'est donc le Suédois Henrik Stenson, numéro 5 mondial, qui s'avancera en favori théorique. S'il évite les caïmans, rongeurs divers, singes et autres boas constrictors susceptibles de montrer le bout de leur nez sur le parcours !

Un magnifique saurien dans le bunker !
Un magnifique saurien dans le bunker !

Nicolas Gettliffe