Teddy Riner
Le quintuple champion du monde, Teddy Riner | AFP - ALEXANDER KLEIN

Riner, pas qu'un physique

Publié le , modifié le

Vendredi, quatre ans après son bronze à Pékin, Teddy Riner va vivre l'une des journées les plus importantes de sa vie. L'or olympique, c'est le métal qu'il vise. Frédérique Jossinet, consultante France Télévisions, analyse les grandes qualités de son coéquipier en équipe de France.

Le plus grand judoka de l'Histoire ?

"Cela peut être le plus grand judoka français s’il remporte l’or olympique. Il est cinq fois champion du monde, mais David Douillet est double champion olympique, et les JO, ça marque l’histoire. Même si Teddy prend l’or vendredi, il y aura un deuxième titre à aller chercher pour rejoindre Douillet. Mais c’est un athlète formidable, très jeune, qui va marquer sa discipline au niveau international. Ensuite, au niveau international, Tadahiro Nomura est triple champion olympique dans une petite catégorie (-60kg) où il est très difficile de perdurer dans le temps. Et Ryoko Tani,ex Tamura, qui est double championne olympique avec 7 titres mondiaux chez les légers (-48kg). Même si Teddy est un judoka extraordinaire, et un mec intelligent, brillant, gentil, il y a encore un peu de chemin."

Son mental et son intelligence

"Sa motivation. C’est quelqu’un qui a envie d’être le plus fort, tous les jours. Il n’aime pas perdre et pour moi c’est une vraie qualité dans un sport de combat. Il n’aime pas perdre dans la vie comme dans n’importe quel sport et c’est une vraie force. Il est généreux. Quand on l’est dans la vie, on l’est sur le tapis et Teddy produit donc beaucoup d’attaques, ce qui est un vrai avantage chez les lourds. Il a une intelligence de jeu, une intelligence tout court. Au niveau de la stratégie, de la tactique de combat, il est phénoménal."

Son physique

"Teddy, c’est bien plus qu’un physique. Il a un gabarit hors norme, une envergure encore plus grande que sa taille. C’est un vrai avantage, mais il n’a pas que ça. C’est un gros travailleur. Il a compris que pour être fort, il ne suffisait pas d’avoir du talent, d’être grand et puissant, il fallait travailler. Il réalise des charges d’entraînement assez énormes, que ce soit en musculation, en cardio, en technique ou même en vidéo. C’est un athlète que j’ai vu arriver à tout juste 14 ans, il était presque aussi grand que maintenant mais très fin et il savait à peine faire O Soto Gari. En dix ans, il est devenu un judoka exceptionnel. C’est quelqu’un de doué à la base, dans ce sport mais aussi ailleurs. Il est très bon footballeur, il se débrouille bien en basket. Teddy, c’est un athlète complet."