"Rien d'acquis" sur la présence de Batum à Strasbourg

Publié le , modifié le

Il n'y a rien d'acquis" dans la participation de Nicolas Batum au dernier match de préparation de l'équipe de France de basket-ball contre l'Australie, lundi à Strasbourg, a indiqué jeudi l'encadrement des Bleus.

"Il est parti mercredi, il est censé revenir par le vol de nuit vendredi  soir, donc samedi matin en France et dans la journée à Strasbourg", a expliqué  le directeur sportif Patrick Beesley, écartant d'entrée la participation de  Batum au premier match des Bleus samedi, contre le Brésil.  "Pour lundi, il n'y a rien d'acquis, a-t-il ajouté. Nous sommes jeudi, les  démarches se déroulent aujourd'hui, le contrat peut être signé demain. Mais  derrière il y a tout un processus".

"Je suis très pragmatique et je dis que c'est très compliqué, a souligné  Beesley. Que les affaires soient réglées à son niveau lundi, peut-être, mais ce  n'est pas pour autant (qu'il pourra jouer) car il y a tout le processus pour  les assurances pour l'équipe nationale". Nicolas Batum a renouvelé mercredi son contrat avec le club NBA de  Portland, qui va verser 46 millions de dollars (37 M EUR) lors des quatre  prochaines saisons à l'ailier de l'équipe de France.

Cela met aussi un terme à un feuilleton qui a rythmé tout le début de son  été et perturbé sa préparation avec les Bleus pour les jeux Olympiques de  Londres (27 juillet-12 août) puisqu'il n'a pas pu jouer, faute d'assurance,  hormis les cinq minutes disputées de sa propre initiative dimanche face à  l'Espagne.  Ces absences devraient encore retarder la préparation physique de l'ailier  international a regretté le sélectionneur français Vincent Collet. "Il ne faut pas se faire d'illusion, il va falloir qu'il fasse beaucoup  d'efforts pour retrouver sa condition", a-t-il expliqué.

AFP