Tina Maze (Super-G)
Tina Maze embrassant la neige de Sotchi après son titre en Super-G | FREDRIK VON ERICHSEN - DPA - DPA PICTURE - ALLIANCE- AFP

On a retrouvé Tina Maze

Publié le , modifié le

Skieuse accomplie et polyvalente, double championne du monde, Tina Maze n’avait jamais accroché l’or olympique avant son titre en descente à Sotchi. Encore dominatrice la saison passée, la Slovène est arrivée aux JO sans confiance. Avant les disciplines techniques, Tina est redevenue Maze et ses adversaires s’en méfient comme de la peste.

2414. C’est le nombre ahurissant de points atteints par Tina Maze lors de la saison 2012-2013. Jamais une skieuse n’avait réussi à engranger un tel nombre de points. Polyvalente, la Slovène a empoché, en plus du gros globe, les globes du Géant et du Slalom Géant. Si les Jeux Olympiques avaient eu lieu à la fin de l’hiver 2013, elle aurait été la grande dame de ces Jeux. Oui mais. Le début de saison 2013-2014 de Tina Maze a été complètement raté. Ce qui a eu le don de plonger la skieuse slovène dans le doute. Dans le doute sur sa préparation, son matériel, son entraîneur et même ses capacités. Bilan, Maze a pris une décision importante. Exit son ancien entraîneur et bienvenue à l’Italien Mauro Pini. L’Italie lui porte bonheur puisque le 25 janvier dernier, Tina remporte sa première victoire de la saison. Après 22 courses disputées ! Véritable stakhanoviste du grand cirque blanc, Maze n’est que 5e du classement général de la Coupe du monde à près de 300 points de l’Allemande Maria Hoefl-Riesch. Impensable il y a à peine un an.

Son dernier challenge

Âgée de trente ans aujourd’hui, Tina Maze a tout fait ou presque sur la Coupe du monde de ski. Victorieuse dans toutes les disciplines depuis le 13 janvier 2013, elle entre dans ce cercle très fermée en compagnie de  Petra Kronberger, Pernilla Wiberg, Janica Kostelić, Anja Pärson et sa rivale Lindsey Vonn. Championne du monde du Slalom géant à Garmisch en 2011 puis du Super-G à Schladming en 2013, Tina Maze compte aussi deux médailles d’argent olympiques obtenues à Vancouver en Super-G et en Slalom géant. Déjà une légende du ski mondial avant son arrivée à Sotchi, Tina Maze est entrée un peu plus dans l’histoire en remportant (à égalité avec Dominique Gisin), la descente Désormais, la skieuse de 30 ans a tout remporté.

A Sotchi, elle s’est inscrite sur les cinq disciplines. Laissant à ses adversaires, la spécialisation en vitesse ou en technique. Non Tina Maze est de ces athlètes qui courent tous les lèvres à la fois. Pour avoir plus de chances de toucher le Graal ? Ce serait le meilleur. Pour se perdre en route ? Ce serait le pire. Tina Maze a assez d’expérience et d’entraînement derrière elle pour savoir gérer une quinzaine olympique surchargée. Déchargée de toute pression après son titre en Super-G, Tina a encore trois disciplines pour étoffer un peu plus un palmarès déjà incroyable. Pour redevenir aussi l’ogresse du circuit et devenir l'une des plus grandes skieuses de l'histoire.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot