Usain Bolt - Pékin 2015
Usain Bolt conserve son titre sur 100m | AFP - GREG BAKER

Retour gagnant pour Usain Bolt, mais au-dessus des 10 secondes

Publié le , modifié le

La star de l'athlétisme mondial, le Jamaïcain Usain Bolt, s'est imposé sur 100 m en 10 sec 05/100e (vent: +0,1 m/s) lors du Cayman Invitational, sa première course de l'année, samedi à George Town, sur les îles Caïmans. Il a devancé l'Américain Dentrius Locke (10.12) et son compatriote Kemar Bailey-Cole (10.18). "Je suis content d'avoir fini cette course sans me blesser, on ne sait jamais à quoi s'attendre dans une course de reprise", a-t-il déclaré.

"Je m'attendais à être un peu rouillé, je sais ce que je dois faire, il faut retourner à l'entraînement". Voilà bien le plus important pour Usain Bolt. Pour sa première course de rentrée, à moins de trois mois des Jeux Olympiques, après une entorse à la cheville contractée lors des fêtes de fin d'année, la star du sprint mondial a recouru, gagné, et s'est rassuré. "Ce n'est pas meilleure course, mais le principal est d'en sortir sans blessures", a admis Bolt. "Je n'étais pas aussi relâché que je le voulais, mais comme je le dis toujours, c'est toujours difficile de reprendre la compétition et de courir vite tout de suite. J'ai juste besoin de courir plus, mon entraîneur va déterminer maintenant ce que je dois travailler, mais encore une fois, il faut juste que je cours. Plus je cours, mieux je me sens". Avec ce chrono, le Jamaïquain a couru seulement sa 5e finale en plus de 10 secondes, contre 40 en moins de 10 secondes.

Loin de Gatlin, mais Ostrava arrive vite

Sans surprise, Bolt, 29 ans, est resté à bonne distance de son record du monde (9.58) et même de la meilleure performance mondiale de l'année sur la distance reine de l'athlétisme: elle appartient au Qatarien Femi Ogunode avec un chrono de 9 sec 91/100e. Il est resté assez loin des 9"94 réalisées par Justin Gatlin la veille, lors de sa victoire à Shanghaï pour le compte de la Ligue de Diamant. Accroché pendant les quarante premiers mètres, le Jamaïcain aux six titres olympiques a ensuite lâché inexorablement ses adversaires et s'est même permis de regarder le chrono en franchissant la ligne. Prochaine sortie prévue à Ostrava, la semaine prochaine.

Le sextuple champion olympique, grand favori pour le doublé 100/200 m en août lors des JO-2016 de Rio, n'était plus apparu dans une compétition officielle depuis les Championnats du monde 2015, en août dernier à Pékin, où il avait ajouté trois titres mondiaux à son palmarès.