Rai
Rai, l'ancien joueur du PSG et capitaine de la Seleçao, ambassadeur France Télévisions pour les Jeux Olympiques de Rio 2016 | FTV - Nathalie GUYON

Rai, ambassadeur de classe pour France Télévisions sur les Jeux de Rio

Publié le , modifié le

L'ancienne star du PSG et de l'équipe du Brésil, Rai, sera l'ambassadeur de France Télévisions lors des Jeux Olympiques de Rio (5-21 août prochain). Présent sur le plateau de France Télévisions, aux commentaires des cérémonies d'ouverture et de clôture, il apportera toute sa connaissance du sport, mais aussi du Brésil. A 50 ans, il a un palmarès immense, mais n'a jamais participé aux Jeux Olympiques, ce qui constitue "le seul regret de ma carrière", pour cet amoureux des Jeux.

Il a le sourire facile, la poignée de main solide, le regard franc. Son visage n'a pas changé avec les années, et rien n'est venu altérer son allure. Il ne semble pas avoir pris un gramme de plus que lors de son passage glorieux au Parc des Princes. A bientôt 51 ans, Rai Souza Vieira de Oliveira, surnommé Rai, ne fait vraiment pas son âge. Il se prête avec gentillesse à toutes les demandes lors de la séance de photos officielles au siège de France Télévisions, riant, prenant la pose et signant quelques autographes. Depuis son passage au PSG, entre 1993 et 1998, il n'a pas perdu son français. Ni sa simplicité, qui se réflète notamment dans sa fondation Gol de Letra, créée en 1998 avec Leonardo pour venir en aide aux enfants défavorisés par des programmes éducatifs, culturels, sportifs...

Vidéo: Rai, un sportif impliqué et généreux

Pourtant, il aurait de quoi rouler des mécaniques. Champion du monde en 1994, vainqueur de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe en 1996, vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1992, vainqueur de la Copa Libertadores en 1992 et 1993, champion du Brésil en 1991, champion de France en 1994, vainqueur de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue en 1995 et 1998, sélectionné à 51 reprises sous le maillot auriverde entre 1987 et 1998, vainqueur des Jeux Panaméricains en 1987, il ne manque que les Jeux Olympiques sur son CV si impressionnant. "C’est le seul regret que j’ai dans ma carrière", affirme-t-il sans hésiter. "Je suis un passionné des Jeux. J’ai participé aux Jeux Panamericains, et c’était une ambiance exceptionnelle dans le village des athlètes. J’ai failli participer aux Jeux en 1988. A cette époque, j’étais devenu international., mais je me suis blessé quelques mois avant, et j’ai raté ces Jeux. Après, j’avais plus de 23 ans et je n’ai jamais pu y concourir."

"L'athlétisme incarne l'esprit des JO"

Meilleur joueur sud-américain en 1993, élu joueur du siècle à Sao Paulo ainsi qu'au PSG, Rai se mue en fan dès que les JO débutent. "J’ai découvert beaucoup de sports différents grâce aux JO, et cela m’a fait devenir un passionné de tous les sports. Pendant les Jeux, je suis pratiquement tout." Son souvenir le plus marquant date de 1984, aux Jeux de Los Angeles: "J’ai beaucoup de souvenirs, mais il y en a un qui m’a vraiment marqué, c’est quand Joaquim Cruz est devenu le premier Brésilien champion olympique en athlétisme, dans une discipline de course. Je l’ai ensuite connu aux Jeux Panaméricains, et c’est devenu un ami. Pour moi, l’athlétisme incarne l’esprit des JO. J’adore voir le saut en hauteur. C’est d’une esthétique incroyable. C’est l’une des plus belles compétitions."

Pour savoir pourquoi le Brésil, nation la plus titrée en Coupe du monde (5 fois vainqueur), n'a jamais remporté le tournoi olympique masculin, il est l'homme idéal. "C'est difficile à expliquer. Au départ, ce n’était que des amateurs, et je crois qu’on n’était pas bien organisé dans le foot amateur. Après, on a envoyé des joueurs professionnels, mais cela n’a jamais été une priorité pour la Fédération brésilienne. A Los Angeles, le Brésil a joué avec une équipe de Porto Alegre, qui représentait le pays. On n’a jamais assez bien préparé les Jeux. Les dernières éditions, on a essayé, mais il y a eu d’autres raisons qui ont fait qu’on n’a pas gagné. Cela fait partie du jeu. Cela reste quelque chose que les Brésiliens attendent beaucoup et j’espère que cela va se faire à Rio."

Le Brésil enfin sur le toit de l'olympe en foot ?

Cette ferveur populaire sera d'autant plus importante autour de l'équipe brésilienne que le traumatisme de la Coupe du monde 2014 au Brésil, et ce terrible et humiliant (7-1) concédé contre l'Allemagne en demi-finale, reste une plaie ouverte dans le pays. Avec l'or olympique, les coéquipiers de Neymar feraient-ils oublier cette désillusion ? "Cela ne va pas rattraper cet échec. Cela peut, en revanche, marquer le début d’un retour du foot brésilien au plus haut niveau. Cela ne va pas effacer ce qui s’est passé en 2014", tranche Rai. Mais il assure: "Ces Jeux seront une réussite." Il sera aux premières loges pour le vivre, et le partager.

L'ancien joueur de Sao Paulo et du PSG, Rai
L'ancien joueur de Sao Paulo et du PSG, Rai