Poutine appelle à respecter le calendrier des travaux pour Sotchi
Le président russe Vladimir Poutine | AFP - Alexsey Druginyn / RIA NOVOSTI

Poutine se met en colère à propos de Sotchi 2014

Publié le , modifié le

Le président russe Vladimir Poutine appelle les entreprises sélectionnées pour les travaux des Jeux Olympiques d'hiver 2014 à Sotchi à respecter coûts et délais prévus au préalable.

"Toutes les obligations doivent être remplies dans les temps et conformément aux accords concernant les prix", a déclaré M. Poutine, cité par  l'agence Itar-Tass, en visitant les chantiers dans les alentours de la station  balnéaire.

De nombreux retards

"En 2012, les travaux doivent être terminés sur 135 sites", a-t-il ordonné. La Cour des Comptes russes avait en effet révélé en janvier que la construction d'un grand nombre de sites olympiques était en retard sur le calendrier. Le président russe de l'époque, Dmitri Medvedev, avait chargé M. Poutine,  alors Premier ministre, de prendre des mesures pour renforcer la responsabilité des organisations, de leurs propriétaires et dirigeants qui ne remplissent pas  à temps les obligations prévues dans les contrats publics. "Je demande à Olimpstroï (le conglomérat public supervisant les travaux,  ndlr) et où c'est nécessaire, aux organes du pouvoir, de prendre toutes les  mesures pour que les obligations prises soient respectées, aussi bien envers  les maîtres d'ouvrage, qu'envers les organismes chargés de la conception et des  constructions", a-t-il dit.

Une hausse des coûts des travaux "inadmissible"  

Par ailleurs, M. Poutine a fustigé la hausse des coûts des travaux. "J'ai entendu parler du souhait de certains prestataires, aussi bien parmi  les maîtres d'ouvrage que parmi les sous-traitants, de revoir à la hausse les  coûts aujourd'hui, à l'étape finale des travaux. Je veux souligner que cela est  inadmissible", a-t-il déclaré.
En février, le quotidien Vedomosti avait rapporté que le montant des  travaux avait explosé pour atteindre 1.400 milliards de roubles (47,5 milliards  d'euros), dépassant de loin les prévisions initiales.

 

Jerome Carrere