Vladimir Poutine 022014
Vladimir Poutine | AFP

Poutine a choisi Sochi

Publié le , modifié le

Dévalant à skis une piste dans les montagnes de Sotchi, le président russe Vladimir Poutine déclare à la caméra: "j'ai personnellement choisi cet endroit" pour organiser les jeux Olympiques, qui débuteront vendredi.

Dans un film sur l'organisation des JO tourné par la chaîne de télévision publique Rossia 24, Vladimir Poutine apparaît dans la montagne de Krasnaïa Poliana, où seront disputées les épreuves des Jeux, du 7 au 23 février. Vêtu d'une combinaison noire, le président russe dévale une piste en  faisant quelques mouvements de slalom et s'arrête devant la caméra: "Il m'est  particulièrement agréable de voir ce qui se passe ici, parce que j'ai personnellement choisi cet endroit" pour les JO, dit-il dans ce film qui sera  diffusé vendredi soir après la cérémonie d'ouverture des Jeux, et dont des  extraits ont été diffusés à l'avance.

Le choix de Sotchi pour accueillir un tel événement avait provoqué des  critiques car cette ville des bords de la mer Noire était dépourvue  d'infrastructures de sports d'hiver, qu'il a fallu construire de toutes pièces pour organiser ces jeux devenus les plus chers de l'histoire, avec une addition totale de quelque 50 milliards de dollars (37 milliards d'euros). "En 2001 ou 2002, je suis venu ici, on est passé par ces endroits, j'ai dit allez, commençons par ici, là où se trouve maintenant le complexe de Gazprom", nom du géant gazier russe, où auront lieu les épreuves de biathlon et de ski de  fond, ajoute-t-il.

Vladimir Poutine a usé de toute son influence pour obtenir en 2007  l'organisation des Jeux, dont il a fait un symbole majeur du retour de la  Russie sur le devant de la scène internationale et une opération de prestige  personnel. En choisissant Sotchi, les membres du Comité international olympique (CIO)  ont voulu montrer, selon lui, qu'ils soutenaient la Russie. Après avoir écouté la présentation de tous les pays candidats à  l'organisation des JO-2014, "pas seulement un, mais plusieurs" membres du CIO ont déclaré, selon M. Poutine: "nous soutenons la Russie d'aujourd'hui, nous voulons la soutenir, nous avons besoin de ce pays".

AFP