Phelps dubitatif
Le nageur américain Michael Phelps | MARTIN BUREAU / AFP

Phelps frôle la correctionnelle

Publié le , modifié le

L'Américain Michael Phelps s'est qualifié d'extrême justesse pour la finale du 400 m 4 nages des JO de Londres, en réalisant samedi le 8e meilleur temps des séries en 4:13.33.

Double tenant du titre sur la distance, Phelps ambitionne de devenir le  premier nageur sacré champion olympique trois fois consécutivement dans la même épreuve. Il devra pour y parvenir montrer un tout autre visage en finale, dans la  soirée. Phelps n'a accédé à la finale qu'avec une avance de 7/100e sur son plus  proche poursuivant, le Hongrois Laszlo Cseh, auteur du 9e meilleur temps. L'Américain, plutôt solide en papillon et en dos comme à son habitude, a  pioché en brasse, où il a vu Cseh, qui était dans la même série, revenir à sa  hauteur. Il a ensuite repris le dessus en nage libre. Phelps, qui détient le record du monde de la distance en 4:03.84, a fini à  distance respectable du Japonais Kosuke Hagino, meilleur temps des séries en  4:10.01. Son grand rival, son compatriote Ryan Lochte, champion du monde 2011 de la  distance, a pris la 3e place en 4:12.35.

"J'ai été moins rapide ce matin que je ne l'avais été il y a quatre ans,  mais vous ne gagnez pas de médailles en séries", a relativisé Phelps, détenteur  de 16 médailles olympiques (dont 14 en or) et qui vise à Londres le record  absolu de la gymnaste soviétique Larisa Latynina (18 médailles de 1956 à 1964).

Park et Biedermann à la trappe

Voilà déjà les premières surprises lors des épreuves de natation avec la disqualification du Sud-Coréen Park Tae-hwan, champion olympique du 400 m nage libre en 2008 à Pékin, pour faux départ en série de cette épreuve. Park, également double champion du monde de la distance (2007, 2011), a  fini sa course à la première place, avant de voir apparaître sur le tableau  l'annonce de sa disqualification. "Je ne sais pas ce qui s'est passé. Je dois en discuter avec mon entraîneur  pour comprendre", a-t-il déclaré. Le meilleur temps de séries a été réalisé en 3:45.07 par le Chinois Sun  Yang, champion du monde du 800 m et du 1500 m.

Un autre des favoris, Paul Biedermann, recordman du monde de la distance  (3:40.07), un chrono réalisé à l'époque des combinaisons en polyuréthane, n'a  pas passé le cut. L'Allemand n'a pris que la 12e place en 3:48.50. Entrée en matière difficile pour les cadors du grand bassin.

La course de Pelps en vidéo

Voir la video

AFP