Michael Phelps
Michael Phelps et Ryan Lochte, le "couple" star des Trials | AFP - FREDERIC J. BROWN

Phelps fête son anniversaire en vainqueur

Publié le , modifié le

Pour fêter ses 27 ans, Michael Phelps a remporté la finale du 200m 4 nages des sélections américaines en 1'54"84, devant son rival Ryan Lochte. Il signe la meilleure performance mondiale de l'année, et obtient son 4e ticket pour Londres (2004 nages, 400m 4 nages, 200m nage libre, 200m papillon) avant peut-être un 5e, sur 100m papillon. Janet Evans, sortie de se retraite à 40 ans, ne sera pas à Londres.

Jusqu'au bout les deux hommes seront au coude à coude. Pour la troisième fois dans ces Trials, Ryan Lochte et Michael Phelps se sont disputés la victoire. Après s'être incliné sur 400m 4 nages, l'homme aux 14 titres olympiques a dominé pour la deuxième fois son compatriote, cette fois sur 200m 4 nages alors qu'il avait été le plus rapide sur 200m nage libre. Ce succès avait un goût forcément différent pour le Kid de Baltimore, puisqu'il fêtait le même jour ses 27 ans. Et qu'en plus, en 1'54"84, il a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année, histoire de bien enfoncer le clou à trois semaines du début des Jeux. Mais le plus grand nageur de toute l'Histoire n'est pas prêt à s'enflammer: "Les courses les plus importantes sont encore devant nous (aux jeux  Olympiques). Je crois qu'on n'a pas fini ces allers et  retours entre nous. Mais je suis content d'avoir pu produire une belle course."

Il sera encore plus content, et surtout satisfait du travail bien fait, s'il remporte lors de la dernière journée le 100m papillon, l'un de ses points forts sur lequel Lochet tentera de le défier, avec bien moins d'arguments a priori. Moins d'une demi-heure avant, Lochte avait raflé son 4e billet pour Londres en remportant le 200m dos (devant Tyler Clary), épreuve dont il est le champion olympique en titre, en 1'54"54. "Je n'ai jamais autant souffert dans une compétition de natation", a-t-il d'ailleurs déclaré à l'issue de la journée où il avait aussi dû passer les séries et les demi-finales sur 100m papillon. "Mais je savais que je pouvais le faire." Et Phelps lui a rendu hommage:  "Ce qu'a fait Ryan est très dur, a dit Phelps. Jamais je n'aurais fait ça." Les deux hommes sont donc à égalité au niveau des qualifications olympiques: quatre chacun (200m 4 nages, 400m 4 nages et 200m nage libre en commun, 200m papillon pour Phelps, 200m dos pour Lochte.

Evans hors Jeux, Coughlin en relais

Cette 6e journée des Trials a été aussi le théâtre de deux grandes déceptions. La première, c'est Janet Evans. A 40 ans, la quadruple championne olympique (entre 1988 et 1992) n'a pas réussi son retour aux affaires. La Californienne a pris la 53e place des séries du 800m en 9'01"59, un chrono inférieur à sa meilleure performance de la saison, après  avoir pris la 80e place des séries du 400 m mardi mais a qualifié de succès sa  tentative de retour.  "J'ai fait quelque chose pour moi et j'ai peut-être inspiré des gens à  faire quelque chose qu'ils avaient peur de faire, c'était quelque chose de plus  grand que de se qualifier pour les Jeux", a dit Evans, qui a confirmé sa  retraite.  "Je suis contente d'avoir essayé plutôt que d'être restée assise sur mon  canapé à me demander 'et si ?"". Triple championne olympique en 1988 à seulement 17 ans, détentrice du record du monde du 400m pendant plus de 18 ans et de celui du 800m pendant 20 ans, elle ne sera pas à Londres, emportée par la nouvelle vague. "Je me demande comment ça pouvait sembler aussi facile à l'époque", a-t-elle glissé.

La seconde porte le nom de Natalie Coughlin. L'ancienne princesse de la natation américaine n'a pas réussi à se saisir d'un ticket individuel pour les JO. Elle n'a fini qu'à la sixième place du 100m nage libre, à une demi-seconde de la gagnante, Jessica Hardy (24 ans), et à 30 centièmes de la nouvelle coqueluche US, Missy Franklin, de 17 ans sa benjamine. Mais cette place lui offre sans doute une position dans le relais, ce qui devrait lui permettre d'accrocher une nouvelle breloque olympique, elle qui en a déjà 11. Privée de JO en 2008 par un contrôle antidopage positif et non-qualifiée  pour Londres sur 100 m brasse, dont elle détient le record du monde, Jessica  Hardy s'est vengée samedi en s'adjugeant le 100 m libre (53.96). Elle a devancé la prodige Missy Franklin, qui a obtenu son billet pour une  troisième épreuve individuelle (après le 200 m libre et le 100 m dos). A 17  ans, la nageuse du Colorado devrait se qualifier dimanche sur 200 m dos et  s'aligner à Londres sur la bagatelle de sept épreuves (en comptant les relais).  "J'étais venue pour me qualifier mais le fait que je puisse finir par faire  sept épreuves est invraisemblable", a dit Franklin.