Thomas Bach CIO
Le président du CIO Thomas Bach | AFP - TORU YAMANAKA

Pékin, Oslo et Almaty, villes candidates aux JO-2022

Publié le , modifié le

Le Comité international olympique (CIO) a validé lundi les candidatures d'Almaty, Oslo et Pékin à l'organisation des JO d'hiver 2022. La commission exécutive du CIO n'a donc écarté aucune des trois candidatures encore en lice après les désistements successifs de Cracovie (Pologne), de Stockholm et de Lviv (Ukraine).

"Ces trois candidatures ont des approches totalement différentes en terme  d'héritage, de budget, d'infrastructures, mais nous ont toutes impressionnés",  a déclaré le président du CIO Thomas Bach. A ce stade, le CIO ne s'est basé que sur le rapport technique d'un groupe  d'experts pour faire un premier choix. Leur évaluation reposait sur un certain  nombre de critères parmi lesquels les sites, le transport, l'hébergement et la sécurité. "La candidature d'Oslo, axée sur la jeunesse, entend tirer parti du  formidable héritage laissé par les Jeux d'hiver de Lillehammer (1994), a  détaillé Thomas Bach. Oslo espère inciter la population à adopter un mode de  vie plus sain et plus actif."

"Les projets d'Almaty en termes d'héritage consistent à permettre à la  ville de devenir une destination pour le sport, le tourisme et les congrès en  Asie centrale", a-t-il poursuivi. Quant à Pékin, l'hôte des JO d'été 2008 "entend faire perdurer l'héritage  des sites construits pour (ces) Jeux et créer un centre de sports d'hiver en  Chine", a-t-il précisé. Les villes candidates ont jusqu'à janvier 2015 pour soumettre leur dossier  de candidature exposant dans le détail leur projet olympique. La commission d'évaluation du CIO les visitera ensuite entre février et  mars et remettra un rapport aux membres du CIO avant l'élection prévue le 31  juillet 2015 à Kuala Lumpur. Les JO d'hiver 2018 seront organisés à Pyeongchang en Corée du Sud.  

AFP