Vladimir Poutine (Sochi)
Le président russe, Vladimir Poutine, avait annoncé que les manifestations auraient lieu loin de Sotchi. Elles auront lieu au Parc de Khosta. | MIKHAIL KLIMENTYEV - RIA-NOVOSTI - AFP

"Pas de discrimination sexuelle à Sochi"

Publié le , modifié le

En marge d’une conférence de presse autour des Jeux Olympiques de Sochi (7-23 février 2014), le président russe, Vladimir Poutine, a tenu à rassurer la communauté internationale : il n’y aura pas de discrimination sexuelle envers qui que ce soit pendant la quinzaine olympique.

Le feu est allumé, le pompier Poutine s’acharne à l’éteindre. Depuis que la Russie a publié des lois punissant « la propagande homosexuelle en présence de mineurs », la communauté internationale s’inquiète du sort réservé aux participants, qu’ils soient employés, athlètes, journalistes ou spectateurs, des JO de Sochi. Alors que l’inquiétude grandit autour de la question, Poutine a profité d’une conférence de presse pour tenter de calmer le jeu.

"Il n’y a aucune lois en Russie qui punissent les minorités sexuelles pour leur orientation « non-traditionnelle". La loi que nous avons fait passée punit la propagande pour cette orientation sexuelle en présence de mineur ". Comme à son habitude, le président russe s’en sort avec une pirouette. Bien aidé par le président du Comité olympique russe, Alexander Zhukov. Celui-ci a répété à qui voulait l’entendre qu’il n’y aurait aucune discrimination à Sochi. Néanmoins, Poutine s'est distingué en arguant que les lois de certains pays européens, légalisant le mariage gay, contribueraient "au déclin de la population" avant d'ajouter:"Tous les pays européens connaissent un grand problème démographique. Le taux de natalité est au plus bas. Les Européens disparaissent petit à petit".Chacun se fera son opinion sur les déclarations du président tout-puissant de Russie.

Encore des choses à régler

D’autres sujets ont été abordés lors de ce point presse. Alexander Zhukov a d’ailleurs reconnu que « les transports et les hôtels ne sont pas encore tous opérationnels ». A moins de cinq mois de l’ouverture de ces Jeux Olympiques d’hiver, le Comité olympique russe ne semble pas inquiet et conclut, par la voix de son président, espérer que "les Jeux de Sochi seront plus beaux que tous les autres".