Tony Parker
Tony Parker avec ses lunettes de protection | MAXPPP - PQR - REPUBLIQUE DU CENTRE - PASCAL PROUST

Parker se contenterait du quart

Publié le , modifié le

Avant d'affronter le Brésil puis l'Australie, toujours pour s'étalonner, l'équipe de France masculine de basket, dont la préparation a été perturbée par les absences et les blessures, espère pouvoir monter en puissance, mais va sans doute revoir ses ambitions à la baisse car un podium apparaît difficile. Pour le meneur de jeu Tony Parker, atteindre les quarts de finale serait "déjà bien", compte tenu des circonstances.

Dans quel état d'esprit êtes vous avant les matches contre le Brésil et l'Australie ?
Tony Parker: "L'état d'esprit de l'équipe est très bien. On s'est bien battu contre l'Espagne (défaite 75-70 le 15 juillet). On fait avec ce qu'on a et on va continuer pour les deux prochains matches. On a fait de très bons entraînements ces derniers jours, on entre dans la dernière ligne droite de la préparation des Jeux. Ce seront deux gros tests, d'abord contre le Brésil, une grosse équipe avec un potentiel pour le podium aux jeux Olympiques. Ce sera un bon match pour se juger".

Au-delà de ces deux rencontres, quel est l'objectif de la France aux JO?
Tony Parker: "Avec la préparation qu'on a eue, les blessés, Nicolas Batum qui n'aura peut-être fait qu'un match amical avant les JO, moi qui ai loupé les trois-quarts de la préparation, le forfait de  Joakim Noah... On va essayer d'aller chercher la médaille, mais si on se qualifie pour les quarts, ça sera déjà bien. Mais notre groupe est fort. Les joueurs du banc ont plus participé lors de la préparation, c'est un mal pour un bien. Si tu veux aller loin dans une compétition, il faut que ton banc soit performant. C'est ce qui s'est passé l'année dernière quand on est allé jusqu'en finale de l'Euro-2011 et j'espère que c'est ce qui va se passer cette année. Mon rêve a toujours été de jouer en NBA et de gagner un titre, les JO sont venus après.D2sormais, les années passant, c'est devenu un objectif d'amener l'équipe de France au moins une fois aux JO".

Quel effet cela fait-il de jouer avec des lunettes?
Tony Parker: C'est compliqué mais il faut s'habituer. Je n'ai joué qu'une semaine avec et ça va prendre du temps. C'est par exemple difficile pour jauger les distances. Je vais essayer de m'adapter le plus vite possible parce que je devrai jouer avec pendant toute la durée des JO pour des questions d'assurance".

 

 

Christian Grégoire