Neymar Brésil
L'attaquant brésilien Neymar | AFP - DANIEL TEIXEIRA

Neymar boite, le Brésil s'angoisse

Publié le , modifié le

Le Brésil affronte la Colombie en quarts de finale du football aux Jeux de Rio, ce samedi soir à Sao Paulo, une équipe synonyme de cauchemar pour Neymar dans les tournois internationaux. Sa malédiction personnelle ira-t-elle d'ailleurs jusqu'à le priver du match ? La superstar est apparue en train de boiter lors de son arrivée à son hôtel pauliste jeudi, avec des électrodes sur la cheville qu'il s'était tordue la veille.

La Confédération brésilienne de football (CBF) assure qu'il n'y avait aucune inquiétude à avoir et que, un jour après cet incident à l'entraînement, "Ney" ressentait déjà moins de douleurs. Le capitaine de la "seleçao olimpica" a un compte à régler avec la Colombie, son bourreau des deux derniers compétitions internationales qu'il a disputées. Au Mondial 2014, le défenseur Zuniga l'avait sérieusement blessé d'un coup de genou dans le dos. A la Copa América 2015, à la fin d'un match de poule, il avait pris part à une altercation et récolté un carton rouge. Résultat : quatre matches de suspension.

A la fin du premier tour, le Brésil s'est réveillé, au pied du mur, en rossant le Danemark (4-0), après avoir déployé des trésors d'inefficacité contre l'Afrique du Sud et l'Irak (0-0 à chaque fois). Cette réaction est-elle un déclic ou une parenthèse enchantée ? Le pays du "futebol", auquel manque seulement le titre olympique dans son riche palmarès, ne pardonnerait pas à Neymar une élimination du tournoi carioca dès les quarts de finale, alors que le foot brésilien est englué dans un rare marasme depuis le fameux 1-7 subi contre l'Allemagne lors de la dernière Coupe du monde.

En face, les Colombiens de Carlos Alberto Restrepo présentent une équipe séduisante offensivement, avec les expérimentés Pabon et Gutierrez, mais à la défense parfois flottante. Les "Cafeteros" ont ouvert le score contre la Suède et le Japon avant de concéder le nul (2-2). Ils ont ensuite battu un Nigeria qui était déjà qualifiés.

Les Allemands aussi ont un compte à régler

Outre ce duel sud-américain, l'affiche entre le Portugal et l'Allemagne se disputera à Brasilia, avec le premier cité comme favori. Et il y a, là aussi, une histoire de revanche : les Portugais avaient infligé un 5-0 aux Allemands en demi-finale de l'Euro 2015 Espoirs. "L'Allemagne a un compte à régler avec le Portugal, a relevé l'attaquant Petersen, auteur d'un quintuplé contre les Fidji. Tel que je connais l'entraîneur (Horst Hrubesch), il a bien envie de faire oublier cette humiliation."

Les Allemands ont perdu leur meneur et capitaine Goretzka, blessé en début de tournoi, et n'auront remporté qu'une victoire au premier tour, fût-elle d'un autre âge (10-0 face aux Fidji). Les Portugais de Rui Jorge, pour leur part, ont fait meilleure impression, puisqu'ils se sont qualifiés en dominant l'Argentine (2-0) et le Honduras (2-1), avant de faire match nul avec l'Algérie (1-1). Le Nigeria, puissance traditionnelle chez les équipes de jeunes, et renforcée par le milieu John Obi Mikel, partira favori face au Danemark, à Salvador de Bahia, avec ses attaquants prometteurs, Sadiq et Etebo. Contre le Honduras à Belo Horizonte, les jeunes Sud-Coréens voudront marcher dans les pas de leurs aînés, il y a quatre ans, rentrés à Séoul avec la médaille de bronze londonienne.

(avec AFP)

Nicolas Gettliffe