NBC se dit libre de critiquer la Russie

Publié le , modifié le

Le groupe audiovisuel américain NBC, présenté comme le principal sponsor des jeux Olympiques, a assuré par la voix de l'un de ses dirigeants qu'il ne serait pas un outil de propagande de la Russie lors des JO de Sotchi.

"Nous ne savons pas ce qui va se passer à Sotchi, mais nous couvrirons tout  ce qui se passera durant les Jeux", a déclaré Mark Lazarus, le directeur de NBC  Sports, au quotidien USA Today à paraître jeudi. Selon ce dirigeant, NBC qui a déboursé 775 millions de dollars (570 M EUR)  pour obtenir les droits de diffusion des JO-2014 (7-23 février), critiquera le  cas échéant le gouvernement russe, montré du doigt par la communauté  internationale, notamment pour la question des droits de l'homme. Le réseau américain a prévu de diffuser quelques 1500 heures de programme  lors des prochains Jeux d'hiver. Les JO de Sotchi ont été rebaptisés aux Etats-Unis "les Jeux de Poutine",  le président russe qui en a fait les Jeux les plus onéreux de l'histoire.

AFP