Natation : la Japonaise Rikako Ikee se qualifie pour les JO, deux ans après un diagnostic de leucémie

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Rikako Ikee
La Japonaise Rikako Ikee s'est qualifiée pour le relais 4x100 m 4 nages des JO de Tokyo, dimanche 4 avril 2021. | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Deux ans après le diagnostic d'une leucémie, la star de la natation japonaise Rikako Ikee s'est qualifiée pour les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août) où elle disputera le relais 4x100 m 4 nages.

La nageuse japonaise Rikako Ikee s'est qualifiée dimanche 4 avril pour les Jeux olympiques de Tokyo, où elle participera au relais 4x100 m 4 nages, deux ans après qu'une leucémie lui a été diagnostiquée. La nageuse âgée de 20 ans a décroché son ticket grâce à sa victoire en finale du 100 m papillon des championnats du Japon (57''77), un temps insuffisant pour la qualifier à titre individuel mais assez bon pour lui permettre d'intégrer le relais 4x100m quatre nages.

En février 2019, après avoir ressenti des symptômes lors d'un camp d'entraînement en Australie, elle est rentrée en urgence au Japon où lui a été diagnostiquée une leucémie. Ikee est sortie de l'hôpital en décembre 2019, après dix mois de traitement. "Il y a un an, j'ai juré que je ne perdrai pas ce combat contre moi-même. Grâce à ma famille et à mes amis et tous ceux qui m'ont soutenu, j'ai réussi à l'emporter", avait-elle dit en mai 2020 dans un message vidéo enregistré après son retour à l'entraînement dans les bassins.

Une star au Japon

Lors des Jeux Asiatiques organisés en 2018 en Indonésie, la native de Tokyo est devenue la première sportive à remporter six médailles d'or lors d'une seule édition, et a également décroché deux médailles d'argent. Ses performances ont alors fait d'elle une star au Japon ainsi qu'un très sérieux espoir de médaille aux JO de Tokyo, reportés d'un an en raison de la pandémie de Covid-19.

Le 15 mai 2020, Thomas Bach lui avait adressé un message sur Twitter: "Continuez de rêver, Rikako Ikee. Toute la famille olympique est derrière vous". En 2016, lors des JO de Rio, la Japonaise a terminé sixième de la finale du 100 m papillon et a été éliminée dès les séries du 200 m nage libre.

AFP