Nadal ne sait pas encore s'il peut aller aux JO

Nadal ne sait pas encore s'il peut aller aux JO

Publié le , modifié le

La Fédération internationale (ITF) de tennis n'a pas encore tranché concernant la participation aux Jeux de Rio (5-21 août) de Rafael Nadal, qui ne remplit pas tous les critères de sélection, et a remis sa décision à la mi-juillet. C'est également le cas pour Juan Martin Del Potro, ou encore la paire française Nicolas Mahut-Pierre-Hugues Herbert.

L'ITF a publié jeudi une liste provisoire des joueurs et joueuses admis pour l'épreuve de tennis qui se déroulera dans le quartier de Barra du 6 au 14 août. Si la participation des trois autres membres du "Big Four" - Andy Murray, Roger Federer, Novak Djokovic - ne fait l'objet d'aucune contestation, celle de Nadal reste en suspens parce qu'il n'a pas joué suffisamment de matches de Coupe Davis entre les JO-2012 et l'Olympiade du Brésil. Il faut avoir été sélectionné à trois reprises pendant cette période et le "Taureau de Manacor", actuellement blessé au poignet gauche, ne l'a été que deux fois : contre l'Ukraine en 2013 et face au Danemark l'an passé. Sa sélection "dépend" donc de sa participation au match de l'Espagne contre la Roumanie (2e division) du 15 au 17 juillet. Mais le Majorquin étant blessé, son cas devrait donc être débattu en marge de la Coupe Davis par la commission olympique de l'ITF.

Ce serait une énorme surprise que Nadal, médaillé d'or olympique à Pékin en 2008 et quadruple lauréat de la Coupe Davis (2004, 2008, 2009, 2011), qui doit par ailleurs être le porte-drapeau de l'Espagne à Rio, n'y soit pas admis. Des circonstances spéciales existent pour les joueurs ne remplissant pas toutes les règles comme les blessures de longue durée (six mois minimum durant le cycle olympique). Et Nadal, qui n'a pas été épargné par les pépins physiques, avait justement été absent des courts pendant plus de six mois entre 2012 et 2013. La Danoise Caroline Wozniacki a bénéficié de cette circonstance atténuante. Comme Nadal, l'Argentin Juan Martin del Potro, médaillé de bronze aux Jeux de Londres, est lui toujours en "salle d'attente" pour Rio.

Idem également pour le N.1 mondial en double, Nicolas Mahut, associé à Pierre-Hugues Herbert. Pour les mêmes raisons que Nadal, les deux Français n'ont pas encore leur ticket, et demeurent dans les starting-blocks en attendant la décision de l'ITF.

AFP