anneaux olympiques ciel
. | Maxppp

Munich renonce aux JO-2022

Publié le , modifié le

Munich ne sera pas candidate à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver en 2022, faute d'avoir réuni suffisamment de suffrages lors d'une consultation populaire, a annoncé dimanche le maire de la ville, Christian Ude.

Les habitants de Garmisch-Partenkirchen, l'une des quatre communes dans lesquelles a eu lieu le scrutin, se sont majoritairement opposés au projet, selon le maire de Munich. "Nous avons subi une nette défaite. Et cela ne vaut pas seulement pour 2022  mais bien au-delà à mon avis", a déclaré le maire de Munich Christian Ude,  après les résultats de Garmisch-Partenkirchen (51,56% en faveur du non) et de  Traunstein (59,67%). "On est très déçu et très surpris", a concédé Michael Vesper, le secrétaire  général du Comité olympique allemand (DOSB) qui avait soutenu le projet après  l'élection de Thomas Bach à la présidence du Comité olympique international  (CIO).

 En 2011, Munich avait échoué dans sa tentative d'organiser les Jeux de  2018, finalement attribués à Pyeongchang (Corée du Sud). "Ce vote n'est pas dirigé contre le sport mais une réponse claire contre  l'appât du gain et le manque de transparence du CIO", a souligné Ludwig  Hartmann, porte-parole du mouvement "NOlympia" et leader des Verts au parlement  bavarois. Quelque 1,3 million d'électeurs étaient appelés aux urnes à Munich et  d'autres villes de la région comme Garmish-Partenkirchen et Ruhpolding. Pour  être validé, le scrutin devait rassembler un quorum de 10% soit environ 126 000  votants. En 2011, Munich avait échoué dans sa tentative d'organiser les Jeux de  2018, finalement attribués à Pyeongchang (Corée du Sud).

Seules les villes d'Almaty, au Kazakhstan, et de Lvov, en Ukraine, ont officiellement fait acte de candidature. Pékin et la commune de Zhangjiakou s'apprêtent également à déposer un dossier conjoint, selon des médias officiels chinois. La date butoir a été fixée au 14 novembre par le Comité international olympique