Camille Muffat
Camille Muffat | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Muffat, l’ambitieuse relève

Publié le , modifié le

A 22 ans, Camille Muffat est devenue la nouvelle leader de la natation française. Malgré le retour de Laure Manaudou, qu’elle a effacé des tablettes des records de France sur 200 et 400m nage libre et 400m 4 nages. La meilleure performeuse de l'année sur 400 m débute aujourd’hui en séries du... 400m avant, peut-être, un premier sacre dans la soirée.

Elle n’avait que 15 ans, en 2005, lorsqu’elle a battu Laure Manaudou et son record de France sur 200m 4 nages. En 2005, la perle de la natation française sortait de son sacre olympique sur 400m à Athènes. Et elle a vu cette jeune Niçoise lui ravir la vedette aux championnats de France, à Nancy.

Sept ans après, les deux femmes font partie de l’équipe de France à Londres, mais c’est désormais Camille Muffat qui en est la chef de file. Championne d’Europe sur 200m 4 nages en 2007 et championne du monde sur 200m en 2010 toujours en petit bassin, doublement bronzée (200m et 400m) en grand bassin mondial en 2011, elle a peu à peu conquis de la confiance, un palmarès, une réputation. Avec son caractère entier, elle veut tout gagner. En 2009, pour ses deuxièmes Championnats du monde à Rome, elle affichait son mécontentement après sa 8e place sur 200m 4 nages, pour sa première finale mondiale à seulement 20 ans.

D’autres s’en seraient largement contentés. Pas elle. Nageuse complète et ambitieuse, elle a franchi les étapes, depuis ses premiers sacres aux France en 2005, en passant par les podiums aux Mondiaux juniors en 2006 jusqu’à ses premiers Jeux Olympiques à Londres cette année. Coéquipière d’entraînement de Yannick Agnel, Camille Muffat va vivre une nouvelle aventure.