Allyson Felix, Jeneba Tarmoh, 100 m, trials
Jeneba Tarmoh (à g.) et Allyson Felix | Michael HEIMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Merritt et Felix déjà prêts

Publié le , modifié le

Aries Merritt a pris date pour Londres en réalisant la meilleure de la saison sur 110 m haies, avec un temps canon de 12"93, lors de la 8e journées des sélections américaines pour les Jeux Olympiques à Eugene. Chez les dames, Allyson Felix a mis le turbo pour remporter le 200 m en 21"69, un chrono qui en fait la favorite pour Londres.

"J'ai grandi en Georgie et j'avais 11 ans  quand j'ai vu Allen Johnson gagner aux JO d'Atlanta en 1996...j'ai su que je voulais faire des haies et participer un jour aux jeux Olympiques. Alors se qualifier comme ça avec la manière, sous les 13 secondes, c'est phénoménal", a déclaré Aries Merritt qui a déjà un nom de champion, puisque son homonyme LaShawn Merritt a touché l'or sur 400 m.

Si Merritt est devenu samedi le quatorzième hurdleur de l'histoire à briser la barre des 13 secondes, il n'est d'ailleurs que le dixième Américain à le faire... Un peu avant, en demi-finale, Richardson était devenu le treizième sous les treize secondes, en se redressant nettement avant la ligne (12.96). Le champion du monde en titre est également passé sous les 13 secondes en finale (12.98). En revnache, David Oliver, Troisième performeur de l'histoire et détenteur du record des Etats-Unis,n'ira pas aux Jeux, après avoir pris la 5e place à Eugene, victime de l'incroyable densité sur les haies hautes aux Etats-Unis. 

Au triple saut, le champion du monde Christian Taylor a signé la meilleure performance de la saison (17,63 m) et ira à Londres avec Will Claye, médaillé de bronze aux Mondiaux-2011 et sacré champion du monde en salle cette année. Claye, 21 ans, obtient son deuxième sésame olympique après celui décroché à la longueur il y a une semaine (2e). Taylor avait fini 4e en longueur.

Felix survole le 200 m

Chez les dames, Allyson Felix a tenu son rang de favorite et pour ces sélections et dans un mois piour les JO. Mais elle doit encore régler l'épineuse question de sa présence sur 100 m.
Sur la piste mouillée d'Eugene (Oregon), elle est devenue la quatrième performeuse de l'histoire (derrière Florence Griffith-Joyner, Marion Jones et Merlene Ottey) en améliorant de 50/100 la meilleure performance de la saison et en retranchant 12/100 à son meilleur chrono, qui datait de 2007.  "Je ne réalise pas encore. Cela fait longtemps que je voulais être sur cette liste avec ces noms", a déclaré Felix. J'ai tout laissé sur la piste. Mais le travail n'est pas fini, c'est à Londres qu'il faudra finir."  La triple championne du monde du demi-tour de piste espère en effet
remporter cet été son premier titre olympique sur sa distance fétiche.
Personne n'avait couru plus vite sur le demi-tour de piste depuis quatorze ans et les 21.62 de Marion Jones en 1998 à Johannesburg.  Déjà bien en tête à la sortie du virage, elle n'a laissé aucune chance à ses rivales et a fini seule au monde dans une course au plateau très relevé, avec sept des dix meilleures performeuses de la saison, dont les cinq premières. La vice-championne du monde Carmelita Jeter, déjà qualifiée pour ses premiers jeux Olympiques après sa victoire sur 100 m, a fini à 32/100 de Felix -un gouffre- et Sanya Richards-Ross, elle aussi déjà qualifiée pour les JO après son succès sur 400 m, a terminé à 43/100, prenant le troisième et dernier billet disponible pour Londres.

Felix a donc fait la sélection sur 200 m. Mais contrairement à Jeter et  Richards-Ross, elle en sait encore si elle s'alignera sur deux épreuves individuelles à Londres, car une semaine après avoir terminé à égalité parfaite avec Jeneba Tarmoh à la 3e place du 100 m, le choix de la façon de départager les deux sprinteuses n'a pas encore été effectué.

A la hauteur, Chaunte Lowe (2,01 m), Brigetta Barrett (2,01 m) et Amy Acuff (1,95 m) seront les trois représentantes américaines à Londres. A bientôt 37 ans, Acuff disputera ses 5e jeux Olympiques. Sans surprise, Hyleas Fountain a remporté l'heptathlon (6419 points) mais avec un score inférieure à la nouvelle championne d'Europe, la Française Antoinette Nana Djimou (6544 points). La vice-championne olympique à Pékin avait manqué les Mondiaux-2009 sur blessure et s'était ratée aux Mondiaux-2011..

Christian Grégoire