Aries Merritt
Aries Merritt | ERIC FEFERBERG / AFP

Merritt au sommet, Soumaré impuissante

Publié le , modifié le

Grand favori du 110m haies, Aries Merritt est devenu mercredi champion olympique au terme d'une finale où ne figuraient aucun Français. Sur 200m, Myriam Soumaré n'a rien pu faire et termine 7e.

110m haies : les Français hors-sujet

Sur les trois français en lice lors des demi-finales de 110m haies, aucun n'a décroché son billet pour la finale. Cinquième de sa série, Garfield Derrien a nettement tapé la troisième haie et voit donc son aventure s'arrêter ici, tout comme Ladji Doucouré (8e) et Dimitri Bascou (6e). Donné favori, l'Américain Aries Merritt n'a lui pas flanché pour s'adjuger la médaille d'or. "Je suis tellement heureux, les mots ne peuvent pas expliquer ce que je ressens en ce moment, s'est réjoui Merritt. Cette médaille est significative pour moi car les Etats-Unis n'avaient pas gagné l'or depuis Allen Johnson en 1996. C'est phénoménal. Gagner (dans la même année) les championnats des Etats-Unis en salle, les Mondiaux en salle, les Championnats des Etats-Unis en plen air et les JO, je ne crois pas que ça a déjà été fait."

Son duel annoncé avec le Cubain Dayron Robles, champion olympique en 2008 mais qui s'est blessé lors de la finale, n'a pas eu lieu. C'est l'autre américain Jason Richardson, champion du monde en 2011 et autre favori de la course, qui a offert le plus de résistance à l'inarrêtable Merritt, qui s'est tout de même imposé en 12"92.

Revivez la victoire de Merritt :

Soumaré fait ce qu'elle peut

Dans son couloir n°2, Myriam Soumaré n'a rien pu faire dans cette finale du 200m exceptionnellement relevée. "Je me suis donnée à fond, mais je faisais partie des outsiders, a-t-elle déclaré à l'issue de sa course. J'espère que dans quatre ans, je ferai partie des favorites."  Sur la ligne de départ, toutes les pointures étaient là. Malgré une bonne entame de course, la Française termine à la 7e place d'une finale remportée par Allyson Felix. L'Américaine de 26 devance la Jamaïcaine Shelly Ann Fraser-Pryce et une autre Américaine, Carmelita Jeter. Triple championne du monde sur 200m, Felix s'adjuge sa première médaille d'or olympique individuelle. Elle est également la première Américaine à s'imposer sur 200m depuis Gwen Torrence en 1992 à Barcelone.

Revivez la course de Soumaré :

La réaction de Soumaré :

Reese intouchable en longueur

La Française Eloyse Lesueur n'a pas fait le poids lors de la finale olympique de saut en longueur. Championne d'Europe en titre, Lesueur doit se contenter d'une huitième place (6,67m). Il n'y avait de toute façon pas grand-chose à faire face à Brittney Reese. L'Américaine a été sacrée championne olympique en écrasant le concours dès son deuxième saut avec un bond à 7,12m. Seule la Russe Elena Sokolova, médaillée d'argent, a réussi à soutenir la comparaison (7,07m), tandis que l'autre Américaine Janay De Loach complète le podium (6,89m).

Le saut de Lesueur :

Victor Patenôtre