Yannick Agnel
Yannick Agnel | FABRICE COFFRINI / AFP

Menu du jour : un 200m explosif en natation et Flessel en vedette

Publié le , modifié le

Le bassin olympique de Londres rentre en ébullition ce lundi avec la finale tant attendue du 200m nage libre messieurs. Yannick Agnel peut-il battre les monstres de la discipline ? Et Camille Lacourt décrochera-t-il l'or sur 100m dos ? Ce sera sans doute encore plus dur pour Laura Flessel en Épée mais la magie des Jeux peut toujours opérer...

L'épreuve du jour: Le 200m nage libre Hommes

Sans doute le plus beau plateau de ces JO en Natation. Tout le gratin est dans le bassin. Car si Michael Phelps possède une aura et un palmarès inégalable, si James Magnussen s'annonce comme la terreur du 100m, le suspense, lui, se concentrera sur le double aller-retour. Et un Français, Yannick Agnel, peut légitiment ambitionner une médaille. Mais le doute subsiste sur la nature du métal tant l'opposition est relevée sur cette distance. Le Coréen Sun, l'Américain Lochte, le Russe Izotov et l'Allemand Biedermann viseront eux aussi le titre olympique alors…

Les chances françaises: Lacourt aura fort à faire

Sur 100m dos, Camille Lacourt possédait une marge peut-être plus confortable qu'Agnel sur ses rivaux mais l'éclosion de l'Américain Matthew Grevers (52.66 en demie hier) dresse sur sa route un obstacle de taille. Absent des JO de Pékin à cause d'un zona, le beau gosse de la natation tricolore ne voudra pas laisser passer sa chance. La natation n'est pas le seul pourvoyeur de médailles potentiel de ce 30 juillet. Le pas de tir, où Pierre-Edmond Piasecki est attendu en carabine à 10 mètres et le tatami, avec Ugo Legrand en -73 kilos, pourraient réserver de belles surprises.

La star à suivre: Laura Flessel

La porte-drapeau de la délégation française dispute, à 41 ans, ses cinquièmes et derniers Jeux Olympiques. Triple médaillée en individuelle (or en 1996, argent en 2004 et bronze en 2000), l'épéiste tricolore tente un pari fou à Londres. "La guêpe", qui n'avait pas pu ramener de médaille à Pékin, cherchera à distiller son venin une dernière fois. Même si la tâche semble compliquée, Laura Flessel mérite tous les égards, toutes les attentions.

La finale à suivre: Concours par équipe de Gymnastique Hommes

Grande favorite, la Chine défendra son titre olympique sur les six agrès (sol, arçons, anneaux, saut, barres parallèles, barre fixe) face, notamment à la Grande-Bretagne, équipe surprise, au Japon et aux Etats-Unis. Ce lundi 30 juillet devrait d'ailleurs est un jour faste pour l'Empire du Milieu puisqu'outre le concours général de gym, les Chinois partent également largement favoris lors de la finale d'haltérophilie (62 kg) et celle du plongeon synchronisé à 10 mètres. Et la moisson ne fait sans doute que commencer !

Romain Bonte