Michael Phelps
L'Américain Michael Phelps | AFP - GETTY IMAGES

Menu du jour: Phelps, Cavendish et les premières médailles

Publié le , modifié le

Après une superbe cérémonie d'ouverture, les Jeux Olympiques entrent dans le vif du sujet avec les premières médailles distribuées aux épreuves de tir et les entrées en lice des premières stars attendues, le nageur américain Michael Phelps et les cyclistes britanniques Bradley Wiggins et Mark Cavendish. Côté français, le tir à l'arc, le judo ou le cyclisme pourraient offrir une première breloque.

L'épreuve du jour: la course cycliste sur route

Moins d'une semaine après la victoire de Bradley  Wiggins sur le Tour de France, les Britanniques attendent un seul homme pour le sprint final sur le Mall, face à Buckingham Palace, au terme des 250 km de  l'épreuve sur route: leur champion du monde, Mark Cavendish. Vainqueur pour la  4e fois d'affilée dimanche du sprint sur les Champs-Elysées, dernière étape du  Tour de France, le coureur de l'Ile de Man n'aura qu'un objectif: décrocher  l'or olympique et transformer l'avenue royale en Promenade des Anglais. Une première épreuve spectaculaire dans les rue de Londres et la campagnes anglaises avec des bosses qui risquent d'animer la course. Les Français comme Sylvain Chavanel ou encore le jeune sprinteur Arnaud Démare seront dans la meilleure position: outsiders.

La star: Michael Phelps

Le nageur américain Michael Phelps  entame samedi sa campagne pour devenir l'athlète le plus  titré de l'histoire des jeux Olympiques. Déjà détenteur de 16 médailles, dont 14 en or, Michael Phelps vise à  Londres le record absolu de médailles olympiques détenu par la gymnaste soviétique Larisa Latynina (18 médailles de 1956 à 1964). Première occasion: le 400 m 4 nages où  il aura pour principal adversaire son compatriote Ryan Lochte, quintuple  médaillé d'or aux Mondiaux 2011 à Shanghai. Déjà médaillé d'or sur 400 m 4 nages en 2004 et 2008, Michael Phelps  deviendra, en cas de succès, le premier nageur sacré champion olympique trois  fois sur la même distance. Un exploit que seules deux nageuses ont signé jusque  là.

Les chances françaises: Les judokas, les tireurs et les cyclistes

La France aura-telle une première médaille dès l'ouverture des JO ? L'équipe de France masculine de tir à l'arc avec Gaël Prévost, leader de l'équipe de France, Romain Girouille et Thomas Faucheron, deuxième au round de qualification vendredi, peut espérer une médaille derrière les intouchables sud-coréens. En judo, discipline forte de la France,  Sofiane Milous, champion d'Europe 2010,  est peut-être mieux armé pour déjouer les pronostics que Laëtitia Payet, qui découvre, elle aussi, l'ambiance olympique, mais la double médaillée de bronze européenne peut aussi croire en ses chances.

En cyclisme sur route, les espoirs français sont plus minces pour une équipe réduite à trois éléments un peu disparates avec l'expérimenté Sylvain Chavanel, le prometteur Tony Gallopin et le champion du monde espoirs Arnaud Demare. Le pistard Mickaël Bourgain n'est là que pour faire nombre... Les épreuves de tir débutent également et on surveillera avec intérêt au pistolet à l'air à dix mètres le vétéran Franck Dumoulin, champion olympique à Sydney et toujours olympien à près de 40 ans. 

Une finale à suivre: le tir à l'arc

Les Robins des Bois des temps modernes viennent de la Corée du Sud. Les archers doivent placer leur flèche dans une cible situé à 70 mètres. Le centré dorée vaut dix points, le reste un peu moins. Lors des qualifications vendredi, les trois premières places en individuel ont été squattées par les archers sud-coréens, Im Dong Hyun en tête, avec un nouveau record du monde à la clé (699 contre 696). Un exploit car ce dernier est presque aveugle:il a une vision de 1/10e à l'œil gauche et de 2/10e à l'œil droit. A découvrir la finale par équipe messieurs où la tension sera au rendez-vous. 

Mathieu Baratas