Mayer descente Sotchi
Matthias Mayer roi de la descente de Sotchi | FABRICE COFFRINI / AFP

Mayer remporte la descente des JO

Publié le , modifié le

L'épreuve reine des JO de Sotchi a un nouveau roi : Matthias Mayer. L'Autrichien a remporté la descente en 2:06.23 devant l'Italien Christof Innerhofer (à 0.06) et le Norvégien Kjetil Jansrud (+0.10). Aksel Lund Svindal a échoué au pied du podium tandis que le favori Bode Miller n'a pris que la 8e place.

L'Autriche s'est trouvée un nouveau champion. A 23 ans, Matthias Mayer s'est fait un prénom dans le pays d'Herminator. Il n'avait jamais accroché le moindre podium en Coupe du Monde de descente et le voilà qui se pare d'or aux Jeux olympiques. Ce dimanche, Mayer était tout simplement le meilleur en combinant à merveille ses qualités techniques sur le haut de la piste et d'évidentes qualités de glisse sur le bas. Il le fallait pour résister à l'Italien Christof Innerhofer, largement en tête sur les deux premiers temps intermédiaires. Mais le roi des Mondiaux de Garmisch en 2011 (3 médailles, ndlr) avait un peu moins de vitesse dans la dernière partie du tracé de Rosa Khoutor et rate l'or pour six centièmes. Le podium est complété par le Norvégien Kjetil Jansrud, 3e à 1/10e, et qui a devancé son compatriote Aksel-Lund Svindal." On doit  reconnaître que les dossards de 8 à 15 ont été un peu avantagés, par rapport à ceux du groupe  des meilleurs, car le soleil sortait un peu, a avoué Mayer. Mais le ski est ainsi. J'étais un  peu nerveux, je me disais qu'une médaille était possible."

Mayer mieux que son père

Matthias Mayer est l'héritier d'une grande famille de ski en Autriche. Avec ce titre olympique, il surpasse ainsi son père Helmut, vice-champion olympique de super-G aux Jeux de Calgary en 1988. "C'est vraiment incroyable de se retrouver devant. C'est la chose la plus grande que l'on puisse réaliser en tant que sportif, a indiqué Mayer. Les dernières courses,  j'étais proches du podium, mais ça n'a jamais suffi. Je savais que j'en étais capable,  à l'entraînement ça s'était bien passé." L'Autriche ouvre ainsi son compteur de titre dans la course reine des JO. Mayer succède à Fritz Ströbl, champion olympique en 2002 à Salt Lake City.  Avec quatre skieurs dans le top 12, l'Italie est la nation qui a fait la plus forte impression. On n'en dira pas autant des quatre représentants français. David Poisson est le mieux classé avec une 16e place (+1.60) devant Adrien Théaux (18e à 1.66). Guillermo Fayed ets 26e à 2.80. Johan Clarey a lui raté une porte et n'a pas terminé la course.

Classement de la descente

VIDEO : la descente en or de Mayer

VIDEO : Adrien Théaux ne s'est pas éclaté

Xavier Richard @littletwitman