Adrien Mattenet
Le pongiste français Adrien Mattenet | AFP - JANEK SKARZYNSKI

Mattenet, l’apprenti sorcier

Publié le , modifié le

Premier pongiste français à s’être qualifié pour les Jeux Olympiques en 2011, Adrien Mattenet a longtemps mené études et sport de haut niveau de front. A Pékin, en 2008, il était sparring-partner des Bleus. A Londres, il dispute son premier tournoi olympique, un palier vers les JO de Rio de Janeiro, où il aura 28 ans.

Il est surnommé Harry Potter. A cause de son physique ressemblant, de ses lunettes, et aussi de ses longues études. Pendant longtemps, Adrien Mattenet a tenté de concilier études (de mathématiques) et tennis de table. Pas le meilleur moyen pour atteindre le très haut niveau mondial. 250e mondial en 2008, à 21 ans, il a découvert les JO à Pékin, en tant que sparring-partner. C’est le déclic, l’envie de jouer sa carte à fond. A force de travail, il a gravi les échelons, pour intégrer le Top 20 en décembre 2011.

A 24 ans, Adrien Mattenet a effectué ses premiers pas olympiques. A Londres, mais en ayant vaincu qu’une seule fois un membre du Top 10 dans sa carrière, il ne vise pas la médaille, mais une nouvelle étape de son apprentissage. Après avoir atteint les quarts de finale de l’Euro et les quarts en Coupe du monde à Paris, il veut encore engranger de l’expérience, des victoires, pour atteindre la plénitude de ses moyens aux JO de Rio de Janeiro, en 2016, alors qu’il sera en pleine force de l’âge, à 28 ans. A Londres, il joue sans pression, avec l’espoir de réaliser un coup de magie dont il a le secret. Il a déjà franchi deux tours et espère bien aller très loin. Au Mondial 2010, il avait fait douter le N.1 mondial, Ma Long. Bis repetita ?