Denis Masseglia
Denis Masseglia aux côtés de Valérie Fourneyron et Jason Lamy-Chappuis | FRANCK FIFE / AFP

Masseglia : un "beau bilan" tricolore

Publié le , modifié le

Lors d'une conférence de presse de clôture organisée à Rosa Khoutor, le président du CNOSF (Comité national olympique et sportif français), Denis Masseglia, a souligné dimanche le "beau bilan" de la délégation française à Sotchi.

Quinze médailles, dont quatre en or : jamais les Bleus n'auront quitté les Jeux olympiques d'hiver avec autant de podiums. 

"Au début des Jeux, on avait indiqué qu'on souhaiter dépasser le score de Vancouver, qui nous avait valu le 12e rang mondial, a rappelé Denis Masseglia. On l'a bien dépassé ce qui veut dire qu'on a un beau bilan, qui nous vaut d'avoir gagné deux places au classement des nations". Le président du CNOSF a notamment évoqué les performances de Martin Fourcade, "un grand bonhomme", et l'exploit historique des Français en skicross, auteurs d'un magnifique triplé

"Erreurs de stratégie" pour les sports de glace

Toutes les disciplines ne peuvent toutefois pas en dire autant. Si le ski freestyle (5 médailles) et le biathlon (4 médailles) ont brillé, ce n'est pas le cas des sports de glace qui n'ont pas ramené la moindre breloque. Didier Gaihaguet, président de la FFSG (Fédération des sports de glace), n'a ainsi pas hésité à évoquer "quelques erreurs de stratégie" et "un manque de vigilance". Luc Tardif, chef de mission de l'équipe de France olympique, retiendra lui des Jeux "réussis" qui ont mis les athlètes "dans les meilleures conditions". "On avait des inquiétudes, de par la sécurité, d'avoir des Jeux plus austères. Tout ce qu'on appréhendait en terme d'austérité s'est transformé en bonne surprise", a-t-il expliqué. 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer