Marcel Hirscher
Marcel Hirscher | FABRICE COFFRINI / AFP

Marcel Hirscher, le joyau de l'Autriche

Publié le , modifié le

Champion du monde de slalom en titre et détenteur de deux gros globes de cristal (2012, 2013), Marcel Hischer, 24 ans, a toujours été considéré comme un immense espoir du ski alpin. Depuis deux ans, il confirme. Portrait du grand favori du slalom.

L'histoire du jouvenceau surdoué promis à un brillant avenir mais qui finalement, ne confirme pas, on la connaît. Mais ce n'est pas - et ça n'a jamais été - celle de Marcel Hirscher. Propulsé sur les pistes à l'âge de 14 ans, "Hirsch" remporte trois titres au championnats du Monde junior (deux en slaloms géants et un en classique). Le début de l'histoire. Car Marcel Hischer, quasiment jamais embêté par les blessures, a vite satisfait l'attente énorme qu'il suscitait. Jusqu'à devenir, à 24 ans, le grand favori du slalom et un sérieux prétendant aux honneurs en géant, aux JO de Sotchi.  

18 podiums sur 19 en 2012/2013 

Preuve que le natif d'Annaberg-Lungötz n'a d'yeux que pour la pression extrême, sa performance réalisée sur les pistes autrichiennes de Schladming en février 2013, à l'occasion des championnats du monde de ski alpin de la FIS. Ce jour-là, Marcel Hirscher peut être sacré du champion du monde du Slalom. Dans les gradins du stade de la Planai, plus de 40 000 personnes sont massés, dont une bonne partie acquise à sa cause. Hirscher, alors âgé de 21 ans, aurait pu crouler sous le poids de l'attente et de l'espérance. Au lieu de ça, Marcel, déjà médaillé d’argent deux jours plus tôt en géant, domine les Allemands Felix Neureuther et Mario Matt sur les deux tracés, avant d'être sacré champion du monde dans une ambiance indescriptible. 

Sa victoire à Schladming constitue le point d'orgue d'une saison 2012/2013 absolument dantesque. Cet hiver-là, Marcel Hirscher est monté sur 18 podiums, sur 19 possibles. Et surtout, il remporte le classement général de la Coupe du monde pour la deuxième saison consécutive. Jusqu'à devant le premier skieur à conserver le gros globe de cristal depuis son compatriote Stefan Eberharter en 2002 et 2003.

Une revanche à prendre sur Vancouver

A Solden, cet hiver, Marcel Hirscher prend la 3e place du géant d’ouverture derrière Ted Ligety et le Français Alexis Pinturault, puis remporte aisément le premier slalom à Levi en dominant largement les deux manches. A Schladming, fin janvier, il termine deuxième du slalom, mais est taxé de "tricheur", après la publication d'une analyse vidéo reliée par le site eurosport.de. Selon la vidéo, Hirscher aurait enfourché une porte pendant la descente, et par conséquent, une disqualification du skieur autrichien aurait dû être décrétée par les juges. Aussi, les détracteurs de Marcel Hirscher n'ont pas manqué l'occasion de rappeler qu'il y a deux ans, l’Autrichien avait été condamné à une amende pour avoir continué une manche de slalom alors qu’il avait enfourché une porte.

A Sotchi, Marcel Hirscher sera d'autant plus surveillé. Lui, fait fi de ces polémiques et reste concentré sur son objectif. 4e en géant et 5e en slalom à Vancouver en 2010, l'Autrichien ne brique que l'or olympique en Russie. Rien d'autre.  

Jean Charbon