Mancuso la plus rapide en descente

Mancuso la plus rapide en descente

Publié le , modifié le

Très discrète depuis le début de la saison, Julia Mancuso a réalisé le meilleur temps de la descente du super-combiné des Jeux Olympiques de Sotchi. Sans le moindre prodium jusque-là, la vice-championne olympique en titre de la discipline a relégué sa première rivale à près d'une demi-seconde. En grande forme depuis le début de la saison (cinq victoires en Coupe du monde), Lara Gut réalise le 2e temps à 47 centièmes. Derrière, le trou est fait avec Tina Maze à 0"86, Anna Fenninger à 0"99 et Maria Höfl-Riesch à 1"04.

Julia Mancuso n'a pas vu le moindre podium depuis le début de la saison. Mais elle est idéalement placée pour en prendre un lors du super-combiné olympique. Même si elle n'est pas une spécialiste du slalom, la demi-seconde d'avance qu'elle possède sur Lara Gut, autre non-spécialiste du slalom, à l'issue de la descente de la compétition, lui laisse un beau matelas. En plus, les autres rivales sont encore plus loin, comme Tina Maze, plus performante entre les piquets (3 victoires en slalom en Coupe du monde et 3 aussi en super-combiné), mais qui est renvoyée à 8 dixièmes, ou encore Maria Höfl-Riesch, à plus de une seconde.

Tenante du titre, l'Allemande pensait bien que l'absence de sa traditionnelle rivale, Lindsey Vonn, lui ouvrirait plus facilement les portes des médailles. Il semble qu'une autre Américaine, qui avait fini derrière l'Höfl-Riesch à Vancouver en super-combiné, ait décidé de lui compliquer la tâche. Avec plus d'une seconde de retard, la leader du classement général de la Coupe du monde, victorieuse de trois descentes cette saison, va devoir retrouver ses grandes sensations en slalom pour conserver sa couronne en super-combiné.

A 29 ans, Julia Mancuso a toutes les cartes en main pour conquérir une deuxième médaille d'or, huit ans après celle en slalom géant à Turin. Et après avoir raflé l'argent en descente et en super-combiné à Vancouver en 2010, le même métal en super-combiné aux Mondiaux d'Äre en 2007, la spécialiste de la vitesse  veut franchir la marche à l'issue du slalom qui se débutera à 12h. Son avance peut fondre comme neige au soleil en cas d'énorme performance des Maze et Höfl-Riesch. Mais la fille du Nevada est une habituée des grands rendez-vous. Depuis 2005, elle a toujours raflé au moins une médaille à chaque compétition planétaire (JO ou Mondiaux), sauf une fois, aux Mondiaux de Val-d'Isère en 2009. "La neige est plus molle qu'hier (lors de l'entraînement), aussi est-il  plus difficile de savoir ce que va être votre résultat. J'aime participer aux  Jeux et j'ai emmagasiné pas mal d'énergie en regardant la descente masculine  hier", a expliqué la skieuse de Squaw Valley.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze