Florent Manaudou
Florent Manaudou | FABRICE COFFRINI / AFP

Manaudou: "Je prends la relève"

Publié le , modifié le

Florent Manaudou, 21 ans, a décroché de main de maître son premier titre olympique, sa première grande médaille pour ses premiers Jeux, vendredi à Londres, sur les traces de son illustre soeur Laure Manaudou, dont il prend "la relève".

Avez-vous cru à ce titre dans vos rêves les plus fous ?
Florent Manaudou: "Si je n'y avais pas cru, je n'aurais pas fini premier aujourd'hui. Je  pense que je devais être le plus détendu de la finale. Je savais que c'était la  clé pour un 50 m, ce que j'ai toujours dit et que j'ai réussi à faire en finale  olympique. C'est vraiment super. Les séries c'était le plus dur. Pour la  finale, je me suis dit que j'avais réussi ma compétition et que maintenant ce  n'était que du plaisir. Je pense que c'est la bonne solution".
   
A quoi avez-vous pensé quand vous avez touché le mur ?
F.M: "Je ne savais pas que j'étais premier. Dans un 50 m, c'est un peu  compliqué, on ne regarde pas trop à côté, on est focalisé sur nous. Quand je  vois ma ligne qui s'allume, je me dis que j'ai fait un podium, que c'est super.  Je me retourne et je vois que je suis premier. C'est vraiment génial. Je ne me  rappelle même plus ce à quoi j'ai pensé à ce moment-là. C'est plein de pensées.  On pense à plein de choses mais on ne se rappelle plus de rien après".
   
Que vous a dit votre soeur Laure après votre victoire ?
F.M:"Elle m'a dit qu'elle était très fière de moi et qu'elle avait cru en  moi jusqu'au bout et elle a eu raison".
   
 Vous prenez désormais la relève chez les Manaudou ?
F.M:"Oui, je prends la relève. J'espère que je ferai pareil que ma soeur et  que je ferai la même carrière qu'elle. Ca va être compliqué d'avoir les mêmes  titres qu'elle surtout sur un 50 m, c'est beaucoup plus serré".
   
Vous ne pensiez pas devenir champion olympique à Londres ?
F.M: "Ce n'est pas que je ne pensais pas que je ne pouvais pas être champion  olympique, c'est que je savais que les 3 autres étaient très rapides. Je savais  que pour gagner il fallait faire 21.3. Je me sentais capable de faire 21.5,  21.4 au mieux. Je suis agréablement surpris à l'arrivée".

Revivez la finale du 50m


   
Quelle a été la clé technique en finale ?
F.M: "Je ne sais pas vraiment. J'ai mis en place de nouvelles choses depuis  deux jours à l'échauffement. Je rate complètement ma reprise de nage mais  j'arrive quand même à gagner. Ca veut dire que je peux nager encore plus vite  et c'est vraiment une super chose".
   
Qu'est-ce que vous voyez maintenant quand vous regardez devant vous ?
F.M: "Je vois les vacances ! Je vais rentrer chez moi et je vais profiter de  cette médaille avec mes parents, mes amis. Je ne veux surtout pas penser à la  saison prochaine. Je vais d'abord prendre mes vacances. On repart maintenant  sur 4 années. L'important est de bien décompresser pour bien recommencer après".
   
Avez-vous parlé à votre frère Nicolas, qui vous a entraîné pendant 6 ans ?
F.M: "Pas encore. J'ai hâte de l'avoir au téléphone pour le remercier de tout  ce qu'il a fait pour moi et je pense qu'il est très fier de moi. Il m'a donné  deux ou trois conseils dernièrement. Il se sent encore comme mon coach et c'est  mon frère donc j'écoute attentivement tout ce qu'il me dit".

 

Revivez la remise de médailles du 50m

 

AFP