Le groupe "France biathlon supporters" a de nombreux fans en Corée du Sud
Le groupe "France biathlon supporters" a de nombreux fans en Corée du Sud | DR

Malgré le froid, malgré le "raté" de Fourcade, les Français ont fait le show dans les tribunes

Publié le , modifié le

Le froid et le vent se sont abattus sur PyeongChang ce dimanche. Des conditions qui ont poussé les organisateurs à reporter la descente et à se poser la question de la tenue du sprint masculin en biathlon. En revanche, elles n'ont pas empêché les spectateurs et particulièrement les Français de se déplacer en masse.

Pour qui n'a jamais assisté à une compétition de biathlon en direct, il y a de quoi être désorienté. Sur le sprint, les départs, les tirs et les arrivées s'enchaînent. Et dans cet entrelacement permanent, les spectateurs et supporters ont un grand rôle à jouer, car le biathlon est une grande famille. Les Français pour Fourcade et les autres tricolores, les Allemands pour Arnd Peiffer finalement vainqueur, les Norvégiens pour les frères Boe, les Coréens pour Lapshin mais aussi les Polonais, les Slovènes et les Tchèques. Personne ne manque à la fête. 

L'Allemagne en or sur la piste, les Français en pole dans les tribunes

S'ils ne se sont pas regroupés à un seul lieu, les Français n'étaient pas loin d'être les plus nombreux dans le stade. François et sa bande ont fait le court déplacement de Séoul, où ils vivent depuis plusieurs années. "Le sprint sera notre seule course aux JO, explique François. On espère voir Martin Fourcade champion olympique !" Las, le Catalan a manqué trois cibles au tir couché. Un échec qui n'a pas douché l'enthousiasme des plus vieux supporteurs du biathlon tricolore.

Obélix et un coq

Avec ses plumes, sa crète et sa trompette, Christophe ne passe pas inaperçu. Après une heure et demie passée dans le froid à entonner régulièrement les premières notes de la Marseillaise,  à se geler les mains pour le faire, le Haut-Doubiste ne compte plus les demandes de photos  des fans coréens. A ses côtés, "Obélix" fait  aussi sensation. Tous les deux font partie d'un groupe de fans appelé "France biathlon supporters" créé en 2006 à l'occasion des Jeux Olympiques de Turin. Ils  sont une quinzaine à s'être déplacés à PyeongChang afin d'assister à l'ensemble des JO. Pour un peu plus de 3 000 euros par personne. Mais pour voir les Français et Martin Fourcade en tête sur le podium, il faudra revenir lundi et suivre les poursuites masculines et féminines. François et sa bande venue de Séoul n'auront pas cette chance. Les Allemands qui chantaient encore après le passage du dernier concurrent sont eux déjà comblés.

De notre envoyé spécial à PyeongChang

Christophe Gaudot @ChrisGaudot