Ukraine relais biathlon
L'Ukraine première du relais féminin | PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

L'Ukraine se console avec de l'or

Publié le , modifié le

Pied de nez aux tragiques évènements qui se sont déroulés à Kiev ces derniers jours, l'Ukraine a remporté la médaille d'or du relais féminin devant la Russie et la Norvège. Une première pour le relais ukrainien à l'heure où un accord a été signé entre le président Viktor Ianoukovitch et les responsables sur des élections présidentielles anticipées.

Enfin une bonne nouvelle dans le sombre ciel ukrainien. Le relais féminin a conquis avec panache la première médaille d'or de l'Ukraine à Sotchi. Un résultat dérisoire face à un pays au bord de la guerre civile mais qui est un 2e signe positif après les tentatives d'apaisement du président Ianoukovitch. Il s'agit seulement de la 2e médaille d'or de l'histoire pour l'Ukraine aux JO d'hiver, après le titre individuel en patinage artistique d'Oksana Baiul à  Lillehammer en 1994. Le relais ukrainien était composé des soeurs jumelles Semerenko, de Juliya Dzhyma et Olena Pidhrushna. 

Brunet victime d'un malaise

L'équipe de France a elle abandonné dès le première partie du relais en raison d'un malaise de Marie-Laure Brunet, la première relayeuse. Déjà prise de vomissements avant le départ et dans un état de faiblesse sur les skis, la double médaillée à Vancouver s'est effondrée lors de sa deuxième boucle à skis après la première session de  tir où elle a réalisé un sans-faute. Elle pointait en 15e position au moment de son malaise. Elle a été évacuée  sur une civière par les services de secours.