Lucie Décosse
Lucie Décosse | DR

Lucie Décosse: "Il faut toujours prouver"

Publié le , modifié le

Nous avons rencontrés Lucie Décosse au Club France. La vaillante judokate tricolore a joué le jeu de l’interview en répondant sur trois thèmes proposés : la pression inhérente à l’événement, la rivalité avec les autres filles et sa longévité. Rafraichissant.

Mental

« Je suis tranquille, pas stressée. Mon objectif est d’être présente et récompensée le 1er août. Je suis plus zen qu’à Pékin. Je suis déjà médaillée olympique et ce n’est pas pareil dans la tête. Mais je vise l’or, ce serait la cerise sur le gâteau par rapport à ma carrière. Maintenant, je sais que j’aurai la pression car je suis attendue.

Combat

« J’ai quelques rivales dangereuses comme la Japonaise contre qui j’ai perdu à Paris, plus quelques autres, mais je me sens vraiment comme la favorite par rapport à mes adversaires. J’ai fait plus de vidéos cette année, plus d’analyses de l’adversaire. Je me concentre sur des schémas tactiques. Je suis moins à l’instinct qu’avant ».

Expérience

« L’ambiance me fait marrer. Les filles, elles découvrent les JO, elles font des remarques, posent des questions. Moi, je connais. On a toujours voulu me mettre des médailles avant même que je fasse mes combats. Dès l’âge de 20 ans, on me disait que j’allais beaucoup gagné. Il faut toujours prouver ».