Philippe Blain et ses joueurs

Londres passe par Sofia pour les volleyeurs bleus

Publié le , modifié le

Au lendemain de sa victoire contre la Corée du Sud dans son premier match de préparation, l'équipe de France a pris connaissance de son parcours pour atteindre les Jeux Olympiques. Le tournoi de qualification passera par Sofia pour défier les Bulgares, les Egyptiens et les Pakistanais (8 au 10 juin). Seul le 1er ira à Londres.

"On savait que ça allait être l'Italie ou la Bulgarie. Et comme l'Italie s'est qualifiée hier, on va à Sofia. La Bulgarie sera le gros morceau mais cela reste jouable". Philippe Blain, le sélectionneur de l'équipe de France, sait depuis un moment que le chemin menant à Londres ne sera pas aisé. Il le sait désormais avec plus de précision. Du 8 au 10 juin prochain, l'équipe de France sera à Sofia, pour tenter de finir premier d'un groupe composé de la Bulgarie, de l'Egypte et du Pakistan. "Il ne faudra pas sous-estimer l'Egypte mais c'est un match à notre portée et le Pakistan devrait être faible. Reste à faire un exploit face à la Bulgarie avec la difficulté de jouer là-bas".

Pour décrocher son ticket pour Londres, les volleyeurs tricolores doivent monter en régime, d'abord au long de ses matches de préparation contre la Croée du Sud (victoire dimanche, 2e match ce lundi), puis de la Ligue mondiale. qui se déroule en Italie dès vendredi. Avec des adversaires aussi forts que les Italiens, les Américains et les Sud-Coréens, les Français vont pouvoir s'étalonner.

Sept nations sont déjà assurées de leur participation au tournoi olympique  après les qualifications ce week-end des Etats-Unis, tenants du titre, de  l'Italie, et de l'Argentine, qui sont venus rejoindre la Grande-Bretagne, pays  organisateur, le Brésil, la Russie, la Pologne et la Tunisie. Les quatre dernières places reviendront au meilleur représentant asiatique  et aux vainqueurs des trois tournois de qualification mondiale début juin.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze