Pineau Bleues EDF 072012
Allison Pineau | Audun Braastad/SCANPIX NORWAY/AFP

L'heure de Pineau

Publié le , modifié le

Remplaçante de l'équipe de France à Pékin en 2008 à 19 ans, Allison Pineau sera sur le terrain, aujourd'hui, pour l'entrée en lice de l'équipe de France face à la Norvège. Un rendez-vous qu'elle a bien failli rater.

Depuis le 16 décembre dernier, Allison Pineau a réalisé un contre-la-montre permanent. Ce jour-là, en demi-finale du Mondial au Brésil, elle s'écroule à la réception d'un tir en extension. Diagnostic: rupture des ligaments croisés du genou. C'est donc avec une attelle au genou qu'elle voit ses coéquipières se qualifier pour la finale, et y tomber contre les Norvégiennes, conservant leur titre de vice-championnes du monde conquis en 2009, mais ratant le ticket direct pour Londres. Malgré cette blessure, elle est sacrée meilleure demi-centre du Mondial, deux ans après avoir déjà obtenu cette distinction. C'est aussi en 2009 qu'elle a été élue meilleure joueuse du monde. Mais tous ces honneurs, la native de Chartes n'en avait cure. Elle n'avait qu'un objectif en tête: les Jeux Olympiques. "Les JO, je me suis immédiatement projetée dessus. Le timing est serré", disait-elle le lendemain de sa blessure.

Le 6 juin, Allison Pineau se trouve sur la liste d'Olivier Krumbholz pour préparer les Jeux, dix jours après que les Bleues aient acquis leur ticket olympique à Lyon à l'issue d'un Tournoi de qualification olympique (TQO), disputé sans elle. La joueuse de Metz, qui s'est engagé avec le club roumain de Valcea, poursuit sa rééducation et sa réathlétisation. Un mois plus tard, le sélectionneur lui offre son billet pour les Jeux. Son pari est gagné. A 23 ans, elle fera partie des atouts tricolores, même si elle n'est pas revenue au top. Mais sa puissance, sa technique et son mental en font une joueuse exceptionnelle, capable de faire basculer le sort d'un match. Sept mois après, elle affronte aujourd'hui la Norvège, qu'elle n'avait pas pu défier en finale du dernier Mondial en raison de sa blessure. Elle reprend donc l'histoire là où elle s'était arrêtée.