L'Excel Arena de Londres
L'Excel Arena de Londres | F2

L’Excel Arena, le mastodonte de London East

Publié le , modifié le

L’Excel Arena n’a d’Arena que le nom. Le patronyme de cet immense parc d’exposition, agglomérat de très grands hangars, est en effet trop pompeux pour décrire réellement cet endroit atypique qui accueille pas moins de six sports.

Niché au cœur d’un quartier typique de l’est londonien avec ses vieux bâtiments en briques rouge ou marron, l’Excel Arena jure carrément avec son environnement proche. Site des sports de combat (judo, lutte, boxe, taekwondo), de l’escrime comme du tennis de table, ce grand ensemble abrite un boulevard en son milieu. Une très longue avenue qui coupe en deux l’enceinte géante et qui regorge de points de restauration rapide où vous pouvez manger chinois, indien, italien ou mexicain selon vos envies.

Tout le monde marche beaucoup

Quand certaines disciplines marquent une pause, les spectateurs quittent leurs sièges pour déferler sur ce boulevard où l’agoraphobe n’a pas sa place. Des supporters de tous les pays concernés se croisent alors, certains prenant des photos pour immortaliser leur passage, d’autres squattant les bancs et chaises mises à disposition pour se reposer des longues allées et venues. Car les distances sont importantes entre les différents hangars : il faut ainsi marcher dix bonnes minutes lorsqu’on quitte l’endroit où se déroule l’escrime pour se rendre dans celui qui accueille le judo. Sans compter la file d’attente quasi obligatoire –vu l’affluence-pour gagner son siège dans la tribune adéquat.

La salle de presse se situe elle au second étage. Elle est spacieuse et de nombreux écrans de télévision sont disposés dans la pièce afin que tous les journalistes puissent suivre la compétition de leur choix. La quasi-totalité des reporters présents fonctionne selon le même rituel : d’abord la tribune presse pour analyser l’événement, ensuite le passage en zone mixte où il faut parfois se battre pour récolter les déclarations des champions, puis le retour en salle de presse pour taper son article ou mettre en ligne tel son ou telle vidéo. En jonglant la plupart du temps avec les horaires des matches disputés par leurs compatriotes.