Suisse - République tchèque
Le Suisse Simon Bodenmann, buteur contre les Tchèques, face à Martin Erat | AFP - BRUCE BENNETT

Les Suisses battent les Tchèques de Jagr

Publié le , modifié le

La Suisse a remporté une importante victoire lors du tournoi masculin de hockey-sur-glace en battant la République tchèque (1-0). Vice-champions du monde en 2013, les Helvètes, battus de justesse hier par les Suédois (1-0), remportent leur deuxième match de la compétition. Dans le même groupe, les Suédois ont enregistré leur 3e succès de rang, en battant la Lettonie (5-3).

C'est un cadeau d'anniversaire au goût très amer pour Jaromir Jagr. Assistant capitaine des Tchèques, la star de New Jersey, qui fêtait aujourd'hui ses 42 ans, a vu ses espoirs de podium olympique se compliquer sacrément face à la Suisse. Champion olympique en 1998, faisant partie du clan assez fermé des joueurs ayant remporté la Coupe Stanley de NHL (1991 et 1992), les JO et les championnats du monde (2005 et 2010), il n'est pas encore en quarts de finale à Sotchi. Il devra passer par l'étape préliminaire pour voir les quarts. Le regard perdu, il a dû se résoudre à voir les Suisses fêter leur victoire, courte mais importante (1-0). 

Simon Bodenmann, qui évolue aux Kloten Flyers dans le championnat suisse, a été le bourreau de ses espoirs en inscrivant le premier et seul but du match (14'10). Dans ce match à enjeu, au terme duquel seul le vainqueur se qualifiait (étant donné que chacun avait perdu contre la Suède, déjà qualifiée), les Suisses ont su conserver leur avantage grâce notamment à leur gardien Jonas Hiller, portier d'Anaheim en NHL, qui a réalisé 26 arrêts. Malgré cinq infériorités numériques (contre 3 aux Tchèques), les Helvètes ont construite une muraille devant leur but. 

Daniel Alfredsson a le même âge que Jaromir Jagr, mais lui se trouve déjà en quarts de finale du tournoi olympique. Et comme contre les Suisses, le joueur de Detroit a inscrit un but (36'14) lors du net succès de la Suède sur la Lettonie (5-3). Le joueur des Red Wings a surtout marqué un but très important, puisqu'il donnait pour la deuxième fois l'avantage à son équipe (3-2), alors que les Lettons avaient pris les devants (2-1) à la 22e minute. Les Suédois ont parfaitement profité des supériorités numériques obtenues, en inscrivant quatre des cinq buts dans ces circonstances, alors que la Lettonie a joué pratiquement une minute de plus en supériorité numérique dans cette rencontre. Invaincus, les champions du monde en titre abordent les quarts de finale en position de force.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze