Les consultants et les journalistes Francetvsports pour les JO
Les consultants et les journalistes pour les Jeux Olympiques de Londres | DR

Les paris des consultants - 1ère partie

Publié le , modifié le

A quelques heures de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques, nous avons demandé aux consultants de France Télévisions de se risquer au jeu des pronostics. Chances françaises, attentes, voici la première partie des pronostics, consacrée aux sports collectifs.

Audrey Sauret (basket féminin)

La France : "Je vois l’équipe de France en bronze. J’espère la médaille d’argent. Le basket féminin français n’a pas une grande expérience aux JO, et cela peut jouer contre l’Australie. Pour moi, le podium, ce sera Etats-Unis, Australie, France."
La surprise : "Je n’attends pas les Russes pour une fois, car elles ont perdu leur joueuse majeure Stepanova, mais elles peuvent créer une mauvaise surprise pour les Bleues."

Richard Dacoury (basket masculin)

La France : "Je rêve de voir la France parmi les quatre demi-finalistes. Mais je l’aurais dit avec plus de certitude voici un mois. Là, je suis moins optimiste. Sur le podium, il y aura les Américains, l’Espagne, et derrière… Je me méfie beaucoup de la Russie, qui a un bon mixe de joueurs d’expérience et de jeunes à grand potentiel."
La star : "Tony (Parker) aura à cœur de faire un tournoi à la hauteur de sa saison de NBA. J’ai beaucoup d’affection pour lui, donc j’aimerais bien qu’il soit sur ce tempo. J’ai hâte de voir l’opposition USA-Espagne. La finale des derniers JO entre eux était extraordinaire, et j’en salive d’avance."

Valérie Nicolas (hand féminin)

Le podium : "La Russie, la Norvège, la France, et pour la dernière, j’hésite entre le Brésil, la Corée et le Monténégro. Je vais choisir le Brésil."
La star : "Chez les Norvégiennes, il y a les cadres comme Heidi Loke, qui est une joueuse fantastique et une battante. Chez les gardiennes, Amandine Leynaux et Katrine Lunde sont au-dessus des autres. Et il faut ajouter l’ailière gauche danoise, Ann Grete Norgaard."

Olivier Girault (hand masculin)

La France : "On n’attend pas autre chose qu’un podium, sinon ce serait une déception. Sur le papier, les JO ne sont pas la compétition la plus difficile, mais psychologiquement, c’est la plus dure. Quand la France est dans le dernier carré, elle est très difficile à battre. Et pour le dernier carré, je vois la Croatie, la France, l’Espagne et le Danemark."
La surprise : "Mikkel Hansen, la révélation danoise qui surprend à chaque sortie. Il est capable de shooter à 12m avec une puissance phénoménale. Et le grand retour de Daniel Narcisse, après sa blessure au genou et une saison incroyable, qui fait de lui peut-être le joueur le plus important de l’équipe de France."

Marinette Pichon (foot féminin)

La France : "L’équipe de France peut être médaillée et franchir un cap. Dans les quatre, je vois les Etats-Unis, la Suède, le Brésil et la France, sans oublier la Grande-Bretagne mais ça m’en fait un de trop (rires). Mais les Françaises ont vraiment les moyens d’avoir une médaille. Pour l’or, j’ai été très impressionnée par les Américaines."
La surprise : "La jeune Américaine Alex Morgan, associée en attaque avec Wambach, peut-être l’une des stars de ce tournoi. Une des deux brillera, c’est obligé."

Jérôme Alonzo (foot masculin)

Le podium : "Brésil, Espagne et Uruguay, dans cet ordre. Les Brésiliens sont favoris, avec la plus belle équipe, des joueurs matures et un bon mélange entre jeunes et moins jeunes. J’ai un doute sur l’Espagne, mais l’Uruguay, avec devant Cavani et Suarez, c’est très fort."
La star : "J’ai deux chouchous: Neymar et Cavani. Le Brésilien fait partie de ces vrais génies de l’équipe, la future grande star, et j’adore Cavani. C’est un joueur de vestiaire, avec un vrai sens du but, une gueule."

Les chances de médailles françaises

Voir la video