Les métallos belges écoeurés par le choix de Lakshmi Mittal pour porter la flamme olympique

Publié le , modifié le

Plusieurs syndicats belges de la métallurgie ont fait part mardi de leur "écoeurement" au comité international olympique concernant le choix de Lakshmi Mittal, patron d'ArcelorMittal pour porter la flamme olympique dans Londres. Les syndicats considèrent cette décision comme "une véritable insulte" puisque le groupe a décidé la fermeture de ses hauts-fourneaux à Liège, mettant près de 3 000 familles dans la difficulté. Dans une lettre adressée à Jacques Rogge patron du CIO, ils annoncent que "depuis que M. Mittal est devenu le numéro un de l'acier, il a congédié directement près de 70.000 travailleurs" dans le monde, accusant le CIO de trahir les principes olympiques de "responsabilité sociale" et de "respect des principes éthiques fondamentaux universels". "Croyez, M. le président, en notre plus profond écoeurement", concluent-ils dans leur lettre à M. Rogge.

.

AFP