JOJ

Les Jeux olympiques de la jeunesse, mode d’emploi

Publié le , modifié le

La troisième édition des JOJ débute ce week-end, la cérémonie d'ouverture se déroulant dans la nuit de samedi à dimanche (1h00). Jusqu’au 18 octobre prochain, 4 000 jeunes athlètes prometteurs afficheront leur talent à Buenos Aires (Argentine). Au total, 239 épreuves, aussi classiques qu’originales, rythmeront la compétition. Une compétition a retrouver en intégralité sur france tv sport.

Jacques Rogge, le créateur

Un homme est à l’origine de ce projet, l’ancien président du Comité international olympique et actuel président d’honneur Jacques Rogge. Il en fait l’un de ses objectif dès 2001. Si avant lui, l’Autrichien Johann Rosenzopf avait pensé la compétition, sa mise en pratique est bel et bien l’œuvre du Belge. Il faudra patienter de longues années pour qu’en 2010, à Singapour, naisse la première édition. Quatre plus tard, Nankin en Chine hérite du bébé, et aujourd’hui, l’Argentin accueille la compétition.

JO et JOJ, discipline variable

Les Jeux olympiques de la jeunesse n’ont pas vocation à être des « mini JO ». Si l’on retrouve une majorité de disciplines en commun, certains formats sont originaux. Les JOJ, c’est l’occasion de voir le basket passer de dix à six, avec des oppositions en trois contre trois. C’est aussi un moyen de voir une compétition de… breakdance.

Pour la première fois, les JOJ d'été ont lieu ailleurs qu'en Asie, après une première édition à Singapour (2010) puis la suivante à Nankin (2014, Chine). En 2022, ils devraient se dérouler à Dakar. La première délégation, au nombre des participants, sera celle de l'Argentine (141) mais les favoris pour empocher le plus grand nombre de médailles seront les Chinois et les Russes, qui devancent après les deux premières éditions l'Ukraine, le Japon, la Corée du Sud, les Etats-Unis, la France et l'Italie.

Une cérémonie dans les rues de Buenos Aires

Alors que la cérémonie d'ouverture se déroule généralement dans un stade, elle aura lieu sur la principale avenue de la capitale argentine. Pour ne pas être élitiste, expliquent les organisateurs, qui auraient pu l'organiser dans les stades de football emblématiques comme le Monumental (stade de River Plate) ou celui de la Bombonera (Boca Juniors). Les spectateurs pourront observer le défilé des 206 délégations, dont une de réfugiés.

France tv sport francetvsport