Sandrine Gruda, Isablle Yacoubou, Jennifer Digbeu
Le bonheur de Sandrine Gruda, Isablle Yacoubou, Jennifer Digbeu | AFP - JANEK SKARZYNSKI

Les Françaises continuent leur bonne préparation

Publié le , modifié le

Toujours en préparation pour le Tournoi de qualification olympique (TQO) qui peut les mener aux JO de Londres, les Françaises ont enregistré une troisième victoire consécutive. A Roanne, l'équipe de France a battu le Canada (66-41). A l'issue de cette rencontre, Marielle Amant a été laissée de côté pour le TQO où elles ne seront que 12.

Après les Tchèques (76-57), aptrès les Croates (73-69), voici les Canadiennes. Et comme les autres, elles sont passées à la moulinette de l'équipe de France. En pleine préparation du Tournoi de qualification olympique, qui se déroulera du 25 juin au 1er juillet en Turquie, les Françaises continuent à emmagasiner de la confiance et des repères. Avec un très bon début de match, ponctué par un (7-0), les filles de Pierre Vincent n'ont jamais laissé les Nord-Américaines revenir dans la rencontre. Adroites, à l'image d'Emmeline Ndongue et d'Emilie Gomis, les Bleues finissaient le 1er quart-temps avec un avantage colossal (23-5). A la mi-termps, le score atteint (43-18). Souvent maladroite, l'équipe du Canada n'a jamais pu refaire surface, la seule fausse note dans le camp tricolore survenant avec une deuxième faute anti-sportive d'Edwige Lawson-Wade, synonyme d'exclusion. Ce match est d'autant plus important pour cette formation qu'elle retrouvera les Canadiennes lors de leur premier match dans le TQO, le 26 juin, avant de jouer le Mali le 27.

12 joueuses au TQO

"Jouer dans une salle avec autant de chaleur, ce n'est pas courant dans le  basket féminin, ça fait plaisir", a commenté l'intérieure Sandrine Gruda,  auteur d'un double-double face aux Canadiennes (15 points, 10 rebonds) et élue  meilleure joueuse de la compétition.

A l'issue de cette rencontre, l'entraîneur a fait ses choix. Obligé de ne prendre que 12 joueuses pour le TQO, Pierre Vincent a dû laisser de côté Marielle Amant. Comme Anaël Lardy et Diandra Tchatchouang, elle pourra retrouver cette équipe à partir du 6 juillet, si la France sort qualifiée du TQO. "Aujourd’hui, le groupe France, ce sont 15 joueuses qui travaillent pour un unique objectif : la qualification de l’Equipe de France aux Jeux Olympiques de Londres", a-t-il expliqué sur le site internet de la Fédération française. "Ce soir, nous avons annoncé les noms des 12 joueuses qui iront en Turquie pour tenter de décrocher notre billet olympique. C’est une mission particulière, nous avons donc construit l’équipe qui nous semble la plus à même de mener à bien cette mission."

La semaine prochaine, le groupe de 12 sera donc en stage à Troyes, avec un match jeudi contre Porto-Rico. Ensuite, ce sera direction Ankara, et le TQO.

Le groupe français pour le TQO

Clémence Beikes, Jennifer Digbeu, Céline Dumerc, Elodie Godin, Emilie Gomis, Sandrine Gruda, Marion Laborde, Edwige Lawson-Wade, Florence Leptron, Endéné Myem, Emmeline Ndongue, Isabelle Yacoubou.