La piste du BMX RIO
La piste du BMX à Rio | AFP

Les épreuves tests de BMX suspendues à Rio

Publié le , modifié le

Les épreuves tests de BMX pour les jeux Olympiques de Rio-2016 qui devaient commencer ce samedi, ont été suspendues en raison du manque de sécurité de la piste, a indiqué le Comité Rio-2016.

"Après s'être entraînés (vendredi) sur la piste du Complexe sportif de  Deodoro, les cycliste ont suggéré à la Fédération internationale de Cyclisme  (UCI) de faire des modifications pour rendre la piste plus intéressante et  éventuellement plus sûre", a déclaré Rio-2016 dans un communiqué. "Rio-2016 va faire ces petits changements", l'épreuve test devant en  principe se courir dimanche, a ajouté le comité organisateur. C'est la première fois que le Comité Rio-2016 se voit obligé de suspendre un événement test. La piste de BMX construite dans le complexe sportif de Deodoro, dans la  banlieue nord de Rio, a été approuvée par l'UCI et son tracé est signé par Tom  Ritzenthaler, l'un des plus grands spécialistes du monde en pistes de BMX. Il est l'auteur de celles des JO de Pékin-2008 et de Londres-2012.

Vendredi à leur arrivée à Deodoro, les 90 cyclistes de 30 pays se sont  plaints: les angles de certaines des pentes n'étaient pas bons et pouvaient  être source d'accident, rapporte samedi le quotidien O Globo. La piste masculine de 399 mètres tout comme la féminine de 372 mètres ont  été jugées dangereuses par les cyclistes. Aucun d'eux n'a voulu y pédaler vendredi matin, mais dans l'après-midi ils  ont fini par accepter de tester le circuit pour pouvoir dire où étaient les  endroits à risque. Selon le quotidien, après une réunion avec des représentants du Comité  organisateur et de l'UCI, ils ont donné un ultimatum: sans modifications du  tracé, pas d'événements test. Certains grands noms du cyclisme BMX ont utilisé les réseaux sociaux pour  commenter le report des tests. Le Britannique Liam Phillips champion du monde 2013 s'est félicité de l'union des cyclistes. "Nous ne devons pas courir sur  des pistes qui ne sont pas aux normes", a-t-il expliqué.

AFP