Les Bleus débutent par une victoire au TQO

Les Bleus débutent par une victoire au TQO

Publié le , modifié le

L'équipe de France de volley a débuté victorieusement le Tournoi de Qualification Olympique en battant la Chine 3 sets à 1 (25-13, 22-25, 25-23, 25-21) samedi à Tokyo. Mais les Bleus se sont imposés dans la douleur car ils ont semblé bien trop tendus pour maîtriser totalement leur sujet. Malgré tout rassurés par cette entrée en matière, ils vont devoir repartir au combat avec plus de sérénité dès dimanche, contre la Pologne, un adversaire autrement plus difficile à aborder.

"C'est fait, on a les trois points!" Le premier commentaire de l'entraîneur Laurent Tillie en disait long sur le soulagement de l'équipe de France après ce premier match très laborieux. "Après chaque victoire je serai soulagé, c'est un long marathon qui a commencé", a poursuivi l'entraîneur. Et il peut être soulagé, car si les Français ont dominé nettement le premier set, ils ont ensuite connu un vrai coup d'arrêt dans cette dynamique. "Le stress et la crispation ont pris le dessus" et les Chinois sont revenus au score, a regretté Laurent Tillie.

Heureusement, les joueurs ont malgré tout un vécu et une expérience qui doivent leur servir dans ces moments là. Ainsi Kevin Tillie, le fils du coach, désireux de tirer d'affaire son équipe, a livré un gros match (19 points) et porté les Bleus jusqu'à ce contre final de Nicolas Le Goff synonyme de victoire au 4e set.

Des Bleus dans une salle qui sonnait creux  

Outre le fait, de leur aveu même, qu'ils ont "souvent du mal lors des premiers matches quelle que soit la compétition", peut-être les Français  ont-ils été quelque peu décontenancés d'évoluer dans une salle quasiment vide, où il n'y avait aucune ambiance, ce à quoi ils ne sont pas habitués, et ce qui a pu les entraîner dans une certaine forme d'apathie face à des Chinois appliqués mais largement à leur portée. Le premier chapitre est clos. Dans la souffrance, les Bleus ont donc rempli leur contrat samedi mais ils affronteront la Pologne, championne du monde, dimanche et "ça va être beaucoup plus difficile", prévient Kevin Tillie. Les Français doivent maintenant se remotiver pour la suite d'un tournoi qui pourrait s'avérer compliqué. 

A l'issue de cette compétition disputée sous la forme d'un championnat réunissant huit nations, les trois premiers et le meilleur Asiatique iront aux JO. Si le qualifié asiatique termine sur le podium, le quatrième du tournoi ira aussi au Brésil.

Christian Grégoire