Michael Conlan "blâmé" pour avoir parié
Michael Conlan a contribué à alimenter les controverses sur les décisions des juges à Rio | JACK GUEZ / AFP

Les arbitres de boxe de Rio écartés jusqu'à nouvel ordre

Publié le , modifié le

L'intégralité des 36 juges et arbitres qui ont officié aux jeux Olympiques de Rio ont été écartés dans l'attente des résultats d'une enquête, a annoncé jeudi la Fédération internationale de boxe amateur (AIBA). Cette décision fait suite à de nombreuses contestations relatives à leur décisions lors du tournoi olympique.

Plusieurs juges et arbitres avaient déjà été écartés des épreuves durant les Jeux, après plusieurs décisions controversées. Mais là, la Fédération veut aller plus loin en acceptant de diligenter une enquête après les critiques qui ont émaillé la compétition. On se souvient notamment de de l'Irlandais Michael Conlan, défait en quarts de finale des -56 kg par le Russe Vladimir Nikitin, qui avait contesté avec virulence la décision des juges. "Les juges sont corrompus, c'est aussi simple que ça", avait-il déclaré. Le sacre chez les lourds du Russe Evgeny Tishchenko face au Kazakh Vassiliy Levit avait aussi suscité une vive controverse. Tishchenko avait été copieusement sifflé par le public après sa victoire sur décision unanime des juges et lors de la remise des médailles.

L'AIBA n'est pas restée sourde aux critiques et a décidé de réagir même si du côté des boxeurs qui se sont sentis spoliés, c'est évidemment trop tard. Malgré tout l'instance internationale veut faire la lumière sur les reproches adressés aux juges et aux arbitres et sur leur véracité. "Il a été décidé que l'intégralité des 36 juges et arbitres présents aux JO de Rio ne pourront plus officier lors de compétitions AIBA jusqu'à la conclusion de l'enquête", ajoutant que au vu du débat il lui appparaît que de nouvelles réformes sont nécessaires. Mais aucune date n'a été donnée quant aux conclusions de l'enquête en cours. 

Christian Grégoire