Oscar Pistorius
Oscar Pistorius lors des Jeux Olympiques de Londres | OLIVIER MORIN / AFP

Les 10 temps forts des JO 2012

Publié le , modifié le

L'exclusion des joueuses de badminton, le triomphe de Murray, la consécration de Phelps... les Français n'ont pas été les seuls à marquer ces JO de leur empreinte. Alors que s'est achevée la première semaine de compétition, en voici les principaux temps forts.

LaShawn Meritt, la désillusion

Grandissime favori du 400m, le champion olympique en titre LaShawn Merritt a été contraint à l'abandon dès les séries, victime d'une blessure à la cuisse gauche. Arrivé la jambe bandée après une douleur musculaire contractée au meeting de Monaco le 20 juillet dernier, l'Américain n'aura donc pu défendre son titre.

 

Shin A Lam refuse la défaite

S'estimant victime d'une injustice en demi-finales de l'épée individuelle, Shin A Lam a refusé de quitter la piste. Après plus d'une heure de négociation, la Coréenne a fini par accepter la décision des officielles avant d'échouer au pied du podium.

Les larmes de la Sud-Coréenne Shin A  Lam

 

Badminton, le scandale

Huit joueuses de badminton on été exclues du tournoi olympique de double après avoir été accusées de "ne pas avoir fait tout leur possible pour gagner" des matches de poules qu'elles disputaient. Un doux euphémisme compte tenu de la tournure des matches des joueuses concernées, parmi lesquelles figurent les Chinoises Yu Yang et Wang Xiaoli, championnes du monde 2011 et n°1 mondiales. En effet, aucun échange de plus de quatre coups n'a été comptabilisé. Le scandale fait réagir jusqu'aux plus hautes sphères du gouvernement chinois, qui réclame des excuses publiques de la part de ses athlètes. Deux d'entre elles ont annoncé prendre leur retraite.

Le match de la honte :

Voir la video

 

Phelps, la retraite dorée

En remportant le relais 4x100m 4 nages, l'Américain Michael Phelps, nageur le plus titré de l'histoire, a mis un terme à sa carrière en apothéose, sur une 18e et dernière médaille d'or olympique à Londres. Il se retire avec un palmarès inégalé : 26 titres mondiaux, 22 médailles olympiques dont 18 en or.

La dernière course de Michael Phelps :

 

Murray comme chez lui

Un mois après sa désillusion en finale de Wimbledon, Andy Murray a pris sa revanche sur Roger Federer en battant le Suisse pour décrocher la médaille d'or olympique sur ses terres. Une victoire facile, en trois manches (6-2, 6-1, 6-4), conclue par un ace et célébrée par des larmes. L'Ecossais, qui n'a jamais remporté de tournoi du Grand Chelem malgré plusieurs finales, se rattrape de la plus belle des manières.

La balle de match :

 

Wiggins, coup double

Après avoir remporté le Tour de France, Bradley Wiggins a triomphé chez lui en s'adjugeant la médaille d'or du contre-la-montre. Devant une foule gigantesque, le Britannique a survolé la course et s'est imposé comme le patron actuel du cyclisme mondial.

Wiggins triomphe devant son public :

 

Bolt met les choses au clair

Pour ceux qui en doutaient encore, Usain Bolt a confirmé qu'il était bien l'incontestable roi du 100m. Le Jamaïcain a remporté la course la plus rapide de tous les temps sans forcer et avec un départ très moyen, devant son compatriote Blake – donné favoris par certains – et l'Américain Justin Gatlin. Rien ne semble pouvoir l'arrêter.   

Revivez le 100 m le plus rapide de l'histoire :

 

Ruta Meilutye, jeunesse dorée

Du haut de ses 15 ans, la Lituanienne Ruta Meilutyte a grillé la politesse à ses aînées en remportant la finale olympique du 100m brasse. L'adolescente a en plus fait preuve d'un sang-froid remarquable, un premier départ ayant été donné par erreur avant même l'annonce "à vos marques". Vous avez dit précoce ?

 

Oscar Pistorius, la belle histoire

Même s'il a échoué à se qualifier pour la finale du 400m, Oscar Pistorius, premier double amputé à participer à une course olympique parmi les valides, a marqué ces Jeux de son emprunte en carbone. Dès la ligne d'arrivée, Kirani James, vainqueur de la course et champion du monde en titre, a échangé son dossard avec Pistorius avant de tomber dans ses bras.

Revivez sa série du 400 mètres :

 

Ben Ainslie égale le record

En remportant la course Finn dimanche 5 août, Ben Ainslie a décroché sa quatrième couronne olympique. Il égale ainsi l'incroyable record du Danois Pol Elvstrom, quadruple médaillé d'or en voile entre 1948 et 1960. A 35 ans, Ben Ainslie devient à n'en pas douter l'un des plus grands régatiers de tous les temps.

Victor Patenôtre