La Team Yavbou
La joie des volleyeurs français | AFP - TORU YAMANAKA

L'équipe de France de volley qualifiée pour les Jeux de Rio

Publié le , modifié le

L'équipe de France messieurs s'est qualifiée pour les jeux Olympiques de Rio (5-21 août) après sa victoire 3-2 (25-21, 23-25, 25-11, 20-25, 15-9) contre le Venezuela lors de l'avant-dernière journée du tournoi de qualification olympique (TQO) de Tokyo. Avec 5 victoires et 1 défaite, les Bleus sont assurés de décrocher dans ce TQO l'une des places qualificatives pour Rio, avant leur dernier match contre le Japon. Ils sont même premiers, après la défaite de la Pologne contre l'Iran (3-1).

Victorieuse de la ligue mondiale, 2015, championne d'Europe 2015, finaliste du premier TQO de Berlin en janvier, l'équipe de France n'avait toujours pas son ticket pour les Jeux Olympiques de Rio. C'est dans l'ultime épreuve qualificative, à l'avant-dernier match, que la Team Yavbou a raflé sa qualification poru le Brésil. Une vraie délivrance pour un groupe qui ne pense qu'à ça depuis l'ouverture des Jeux Olympiques de Londres, pour lesquels il ne s'était pas qualifié. C'est ce jour là, en 2012, que le nouveau sélectionneur d'alors, Laurent Tillie, avait réuni ses troupes pour un entraînement. Presque quatre ans après, la mission est remplie: les volleyeurs français participeront de nouveaux aux Jeux, ce qui ne leur est plus arrivé depuis Athènes 2004.

Lire aussi: Antonin Rouzier: "Les Jeux Olympiques, l'objectif absolu de ma carrière" 
Capitaine Toniutti : "Dans la Team Yavbou, on se défonce les uns pour les autres"
Jenia Grebennikov, le collectif dans l'ADN
Kevin Tillie, si loin et si proche du père
Franck Laffite: des maux aux Bleus
Kevin le Roux, le géant à sa place
Earvin NGapeth: "On n'est pas les meilleurs, mais on ne lâche rien"

Vidéo: La victoire et la qualification de la Team Yavbou

"Il y avait tellement de stress qu'on ne réalise pas encore, surtout que le match était tendu, on ne nageait pas dans la sérénité", a déclaré l'entraîneur Laurent Tillie juste après la rencontre sur L'Equipe21. "C'est énorme, on partait de loin... On se qualifie sur le dernier tournoi à l'avant-dernier tour", a-t-il relevé, visiblement soulagé. "Je pense qu'on a tout mis en oeuvre pendant quatre ans pour arriver à notre objectif qui est Rio, et puis voilà, on l'a fait, donc on est super heureux", lance l'attaquant vedette Earvin Ngapeth. "Franchement c'était long, on a perdu tellement peu de match... On a l'impression qu'on ne sortait jamais du tunnel. On a fait trois années exceptionnelles là, et on ne se qualifie qu'à deux mois des Jeux...", a commenté le passeur Benjamin Toniutti. Alors le leitmotiv samedi chez les Bleus était "cette qualification, on la mérite!" "On touche un peu le bonheur", a reconnu Tillie en affirmant d'ores et déjà que l'objectif réel "est une médaille olympique".

A photo posted by Toniutti Benjamin (@ben_toniutti) on Jun 4, 2016 at 12:20am PDT

Mais l'aventure ne s'arrête pas aujourd'hui à Tokyo. "L'objectif c'est Rio mais aller à Rio pour faire quelque chose!", assure Ngapeth alors que Toniutti prévient: "On est parti de rien, personne ne nous connaissait, personne ne nous respectait, et maintenant on est à Rio. On ne va pas y aller pour faire de la figuration!"

Vidéo: Dans les pas de la famille Yavbou

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze