Christophe Lemaitre
Christophe Lemaitre | YURI KADOBNOV / AFP

Lemaitre : quitte ou double ?

Publié le , modifié le

C'est lors de la réunion de Crystal Palace, comptant pour la Diamond League, que Christophe Lemaitre prendra sa décision de doubler 100m et 200m lors des prochains JO de Londres. Le Français est confronté à un choix cornélien distance entre sa distance fétiche le 100m) et celle où, objectivement, il a le plus de chances de décrocher une médaille olympique (le 200)... Gay, Powell, Liu Xiang, Lavillenie, Jeter, Fraser-Pryce ou Paerson sont les autres têtes d'affiche de ce meeting.

L'embarras du choix. Christophe Lemaitre doit maintenant se prononcer sur la ou les distances sur lesquelles il entend s'aligner lors des JO de Londres. Cent ou deux cents ? Ou les deux ? Le Français a des problèmes de riche. Lemaitre a déjà "une petite idée"  de la réponse. Crystal Palace doit lui permettre de la valider. La rendra-t-il  ensuite publique ? C'est une autre histoire... A Crystal Palace, Lemaitre espérait se mesurer à Wallace Spearmon,  l'Américain qui vient de remporter les sélections nationales, mais ce dernier a  finalement fait faux bond. Tant pis. L'adversité sera européenne, avec le  nouveau bolide venu du plat pays, le Néerlandais Churandy Martina (19.93 cette  saison !) qui arbore les couleurs Oranje depuis la disparition des Antilles  néerlandaises l'an dernier. Le rendez-vous londonien, situé dans la banlieue sud-est de la capitale  britannique et étalé sur deux jours, offrira un avant-goût du grand rendez-vous  estival.

Le 100 m masculin donnera une nouvelle indication du retour en forme de  l'Américain Tyson Gay, vainqueur à Paris vendredi dernier. Il sera opposé au  Jamaïcain Asafa Powell qui tentera de confirmer qu'il peut être "le 3e homme",  derrière ses compatriotes Bolt et Blake. Sur les haies, le Chinois Liu Xiang (12.97 cette saison), champion  olympique 2004, va connaître une opposition de très haut niveau. Sa course sera  attentivement scrutée face aux rapides américains Aries Merritt (12.93) et  Jason Richardson (12.98). "Ils vont me pousser à descendre sous les 13 secondes", a estimé la  superstar chinoise.

Chez les dames, joli duel en perspective entre l'Américaine Carmelita Jeter  et la bombe jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce (10.70 cette saison !). Au 100 m haies, l'Australienne Sally Pearson devrait continuer sa montée en  puissance après son 12.40 (MPM) de la semaine passée à Paris. "Je veux déjà battre le record du meeting ici (12.42) et même faire mieux  si possible. Je me sens bien, je vais vite, et j'avais accroché une haie à  Paris", a rappelé l'Australienne, déconcertante de naturel. Pas de Bolt, pas de Rudisha à Crystal Palace, mais des épreuves de fond  avec des stars tout de même, sur le 5000 m dames où la Kényane Vivian Cheruiyot  - double championne du monde en titre des 5000 et 10.000 m - effectuera sa  dernière sortie avant les Jeux.

Côté Français, Renaud Lavillenie, qui domine actuellement la perche  mondiale comme Bubka à son époque, tentera de continuer son sans faute: il est  invaincu cette saison en plein air et reste sur 11 victoires consécutives,  hiver et été confondus. L'opposition ne sera plus seulement européenne (Romain Mesnil, l'Allemand  Bjorn Otto) mais mondiale, avec notamment le champion olympique 2008 Steve  Hooker, même si l'Australien court toujours après la confiance.

Avec AFP

Julien Lamotte